Reynders reporte une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens
Rechercher

Reynders reporte une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens

Le chef de la diplomatie belge fait suite à la décision de Netanyahu visant à suspendre les contacts avec l'UE en raison de sa politique d'étiquetage

Didier Reynders (Crédit : page professionnelle Facebook)
Didier Reynders (Crédit : page professionnelle Facebook)

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a décidé de reporter une visite qu’il devait effectuer prochainement en Israël et dans les Territoires à la suite de la décision du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de suspendre les contacts avec l’Union européenne.

M. Reynders devait se rendre du 5 au 8 décembre en Israël et dans les Territoires palestiniens.

« Suite à la décision du Premier ministre d’Israël de suspendre les contacts avec l’Union européenne sur le processus de paix au Moyen-Orient, et au vu de l’impact de cette décision sur le programme de la visite de Didier Reynders, ce dernier a confirmé ce mardi matin à l’Ambassadeur d’Israël en Belgique sa décision de reporter sa visite à une date ultérieure », selon un communiqué officiel publié mardi soir.

Le ministre belge « regrette, par la même occasion, de devoir reporter ses contacts avec ses interlocuteurs palestiniens », ajoute le bref communiqué.

M. Netanyahu a ordonné dimanche la suspension des contacts diplomatiques avec l’UE sur le conflit palestino-israélien, en réponse à l’étiquetage, au sein de l’Union, des produits originaires des implantations israéliennes dans les Territoires. Ces implantations sont considérées comme illégales au regard du droit international.

L’Union européenne a réagi lundi en assurant qu’elle continuerait à « travailler » sur le processus de paix, malgré la mesure de rétorsion d’Israël.

La Commission européenne avait adopté le 11 novembre une « notice indicative » à l’attention des Etats membres, pour clarifier la mise en oeuvre d’une précédente décision européenne sur l’étiquetage de l’indication d’origine des marchandises en provenance des Territoires.

L’UE cherche à relancer le processus de paix par l’intermédiaire du Quartette pour le Proche-Orient (qui regroupe l’Union, les États-Unis, l’ONU et la Russie).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...