Rivlin implore la coalition d’empêcher un quatrième scrutin
Rechercher

Rivlin implore la coalition d’empêcher un quatrième scrutin

Le président déclare que les citoyens se sentent trompés et demande une transparence totale sur les raisons de l'effondrement du gouvernement

Le Président Reuven Rivlin (au centre) rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz à la résidence du président à Jérusalem, le 23 septembre 2019. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Président Reuven Rivlin (au centre) rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz à la résidence du président à Jérusalem, le 23 septembre 2019. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le président Reuven Rivlin s’est entretenu ces derniers jours avec les chefs des partis de la coalition, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Benny Gantz, dans le but d’empêcher la tenue d’une quatrième élection, a déclaré jeudi la résidence du président.

Netanyahu et Gantz ont jusqu’à lundi soir, 24 août, pour soit adopter un budget de l’État – pratiquement impossible avec le temps qui leur reste – soit adopter un projet de loi visant à retarder le budget de 100 jours, sinon le gouvernement sera dissous, ce qui déclenchera les quatrièmes élections du pays depuis avril 2019.

Netanyahu aurait exigé diverses modifications de l’accord de coalition entre son parti, le Likud, et Kakhol lavan de Gantz, afin de protéger son statut à mesure que son procès avance, ainsi que pour avoir plus de pouvoir sur la justice et le ministère public. Il demanderait un plus grand pouvoir sur les nominations de haut niveau, y compris celles des hauts responsables de l’application de la loi, en violation des accords précédents.

Gantz a également insisté sur l’adoption d’un budget pour 2020-21, comme le stipule l’accord de coalition, tandis que Netanyahu insiste sur un budget qui ne couvre que le reste de l’année 2020, en invoquant l’incertitude causée par la pandémie de coronavirus.

Aucun compromis ne semble se profiler à l’horizon, plusieurs propositions du Likud et Kakhol lavan ayant fait l’objet de critiques immédiates.

M. Rivlin a rencontré Netanyahu et le leader du parti Yahadout HaTorah, Yaakov Litzman, et s’est entretenu au téléphone avec Gantz, le leader du Shas, Aryeh Deri, et le numéro 2 de Yahadout HaTorah, Moshe Gafni, selon le communiqué.

Il a déclaré aux responsables politiques qu' »il est impensable que la question de l’approbation du budget de l’État nous conduise à une quatrième élection ».

« Même si le respect des accords est important, si l’approbation du budget est effectivement le seul obstacle sur la voie de la prévention des élections, tous les chefs de coalition doivent faire des compromis de manière à permettre son passage », a soul le chef de l’État.

« La confiance du public dans ses élus sera extrêmement faible dans le cas d’une autre élection », a ajouté le président. « Après trois cycles électoraux en moins d’un an, nous, les citoyens, nous sentons trompés et craintifs ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le ministre de la Défense Benny Gantz, dirigent une réunion hebdomadaire du cabinet du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, le 7 juin 2020. (Marc Israel Sellem)

« Si nous sommes condamnés à une autre élection, nous devons nous assurer que nous y allons en toute transparence, en faisant comprendre au public la raison exacte. Nous ne devons pas laisser le budget en être la raison », a commenté M. Rivlin, faisant apparemment allusion aux soupçons largement répandus selon lesquels Netanyahu serait intéressé par des élections pour éviter d’avoir à céder le poste de Premier ministre à Gantz en novembre 2021.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...