Rivlin : la démocratie, remise en cause par beaucoup, est dans un état de confusion
Rechercher

Rivlin : la démocratie, remise en cause par beaucoup, est dans un état de confusion

Dans un discours passionné, le président a rappelé le besoin de sauvegarder la démocratie et de confronter ceux qui doutent d'elle

Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le président du parlement Yuli Edelstein, devant la Knesset pour l'inauguration de sa session hivernale, le 31 octobre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le président du parlement Yuli Edelstein, devant la Knesset pour l'inauguration de sa session hivernale, le 31 octobre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président Reuven Rivlin a prévenu lundi du besoin de sauvegarder la démocratie et de confronter ceux qui doutent de sa pertinence, pendant un discours passionné qui marquait le début de la session d’hiver de la Knesset à Jérusalem.

« Dans un contexte de bouleversements politiques en Occident, le monde libre, ce n’est pas un secret que la démocratie, ou la démocratie libérale occidentale, est dans un état de confusion », a-t-il déclaré.

« Beaucoup de citoyens, dans le monde entier, ont le sentiment que le système démocratique actuel lutte pour fonctionner et lutte aussi pour proposer une réponse à leurs besoins, à la lumière de la menace du terrorisme, de la vague de migration et de réfugiés, et des crises économiques et de l’emploi. »

En outre, a-t-il continué, des études « menées dans de nombreux pays démocratiques indiquent une hausse importante du pourcentage de citoyens qui ne se sentent pas liés aux principes du processus démocratique. »

Et alors que certains sont choqués par cette perspective, nous devons comprendre et nous réconcilier avec eux, a ajouté Rivlin.

« Ce serait une grave erreur de nier [ce phénomène], ou bien de déplorer […] la fin de la démocratie, de se
plaindre d’avoir ‘perdu le chemin’, et de la destruction des valeurs. Ce sont des positions qui se basent sur des idées qui luttent contre la définition des limites de la démocratie, de son caractère et de sa légitimité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...