Rivlin songe à une grâce exceptionnelle pour les 70 ans d’Israël
Rechercher

Rivlin songe à une grâce exceptionnelle pour les 70 ans d’Israël

Lors d’une visite dans les prisons, le président a déclaré qu’il avait reçu ‘quelques’ demandes de pardon sans préciser qui obtiendrait la grâce présidentielle

Le président Reuven Rivlin lors d'une visite à la prison de Tzalmon, au nord d'Israël. 28 septembre 2017 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin lors d'une visite à la prison de Tzalmon, au nord d'Israël. 28 septembre 2017 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le président Reuven Rivlin a déclaré jeudi qu’il envisageait d’accorder une grâce spéciale aux prisonniers pour marquer le 70e anniversaire de l’Etat juif, qu’Israël célébrera l’année prochaine.

« Je considère la possibilité de mettre en place un processus spécial de pardons en l’honneur de la 70ème année du pays », a déclaré Rivlin lors d’une visite des prisons de Tzalmon et Hermon.

« Je reçois quelques demandes de pardon pour effacer les casiers judiciaires ».

Il n’a, cependant, pas précisé qui il envisageait de gracier.

Rivlin a également parlé de la « grande responsabilité » qu’il avait de pouvoir accorder le pardon à des criminels condamnés.

« Le pouvoir du pardon est le pouvoir principal du président. C’est un grand privilège, mais aussi une grande responsabilité », a-t-il confié.

Le président Reuven Rivlin lors d'une visite à la prison de Tzalmon, au nord d'Israël. 28 septembre 2017 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin lors d’une visite à la prison de Tzalmon, au nord d’Israël. 28 septembre 2017 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le président n’a pas précisé s’il envisagerait d’accorder la grâce à l’ancien soldat de l’armée Israélienne, Elor Azaria, dont la peine de 18 mois a été réduite à 14 mois mercredi par le chef d’état-major de l’IDF, Gadi Eizenkot.

Azaria a été condamné plus tôt cette année à tuer un assaillant palestinien incapable.

Rivlin a déjà déclaré qu’il envisagerait d’accorder la grâce à l’ancien soldat de l’armée israélienne si cette grâce était demandée par Azaria lui-même.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...