Ron Huldai et Ofer Shelah abandonnent la course électorale
Rechercher

Ron Huldai et Ofer Shelah abandonnent la course électorale

Les deux candidats ont échoué à faire liste commune avec le parti travailliste ; David Bitan est rétabli de la COVID-19

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, tient une conférence de presse au Musée d'art de Tel Aviv le 24 janvier 2021 à Tel Aviv. (Tomer Neuberg / Flash90)
Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, tient une conférence de presse au Musée d'art de Tel Aviv le 24 janvier 2021 à Tel Aviv. (Tomer Neuberg / Flash90)

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a déclaré abandonner la course aux élections de mars, après avoir échoué à s’entendre sur une fusion avec les travaillistes avant la date limite de ce jeudi soir pour déposer les listes de partis.

Alors que des sondages prévoyaient qu’Huldai pourrait remporter huit sièges, son soutien s’est érodé au cours des dernières semaines, au point qu’il n’est pas certain qu’il puisse franchir le seuil pour entrer à la Knesset.

« J’ai fait de mon mieux », écrit-il dans un post Facebook. « Malheureusement, nous n’avons pas réussi. »

Il affirme que « le plus raisonnable de ma part est de prendre de la distance, de me retirer de la course, et de laisser les autres diriger l’effort en notre nom à tous pour reconstruire le pays. »

Il ajoute : « Je ne blâme personne et j’assume l’entière responsabilité. Je continuerai de faire tout ce que je peux pour remplacer ce mauvais gouvernement. »

Le député Ofer Shelah, qui avait quitté Yesh Atid, a également annoncé ne plus se présenter aux prochaines élections, après avoir échoué à conclure un accord pour présenter une liste commune entre son parti Tnufa et le parti travailliste, qui lui aurait permis de franchir le seuil électoral.

Panneau d’affichage de la campagne électorale du chef du parti Tnufa Ofer Shelah, à Tel Aviv, le 17 janvier 2021. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

« J’ai tout mis en œuvre pour mettre en place une alliance avec les travaillistes. Cela ne s’est pas produit, et ce n’est pas de mon fait », explique-t-il. « Dans ces circonstances, je dois faire ce que j’ai promis à beaucoup et empêcher une perte de voix pour le camp qui cherche à remplacer Netanyahu. »

Shelah avait été pendant des années un membre éminent de Yesh Atid de Yair Lapid, mais s’est brouillé avec le chef du parti après que ce dernier a refusé d’organiser des primaires ouvertes pour sa direction. Il s’est séparé pour former son propre parti Tnufa mais n’a jamais gagné beaucoup de terrain dans les sondages.

À la droite du paysage politique, le Likud a annoncé que David Bitan déposera la liste électorale du Likud ce jeudi soir pour les prochaines élections auprès de la commission centrale électorale.

Le député du Likud David Bitan lors d’une commission à la Knesset, à Jérusalem, le 31 juillet 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le député du Likud sort d’une longue hospitalisation au centre médical Sheba de Ramat Gan, où il a passé plusieurs semaines dans un état grave en décembre après avoir contracté la COVID-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...