Sacha Baron Cohen suspend son compte Instagram pour protester contre la haine
Rechercher

Sacha Baron Cohen suspend son compte Instagram pour protester contre la haine

L'acteur juif abandonne ses 500 000 abonnés pendant 24 heures dans le cadre d'une campagne visant à persuader Facebook de "cesser de propager la haine au nom du profit"

Sacha Baron Cohen assiste à la 71e cérémonie des Emmy Awards au Microsoft Theater le 22 septembre 2019 à Los Angeles, Californie. (Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)
Sacha Baron Cohen assiste à la 71e cérémonie des Emmy Awards au Microsoft Theater le 22 septembre 2019 à Los Angeles, Californie. (Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

Sacha Baron Cohen, comédien, auteur et réalisateur britannique, a annoncé sur Twitter qu’il allait geler son compte sur Instagram dans la journée de mercredi, dans le cadre d’une campagne visant à réclamer des comptes aux compagnies de réseaux sociaux pour les discours de haine qui peuvent y circuler.

Baron Cohen est un critique acerbe de la gestion, par Facebook, des discours de haine et, dans un discours prononcé lors du sommet de l’ADL (Anti-Defamation League) en 2019, il avait déclaré que le géant des réseaux sociaux et d’autres entreprises Internet étaient « la plus grande machine de propagande de l’Histoire ». Facebook est propriétaire d’Instagram.

Lundi, Baron Cohen – connu pour ses personnages de fiction, tels qu’Ali G. et Borat – a tweeté une photo du co-fondateur et directeur-général de Facebook, Mark Zuckerberg, le visage recouvert d’une couche épaisse d’écran total, avec le commentaire : « La seule chose plus terrifiante que Mark Zuckerberg s’exhibant en whiteface… ce sont la suprématie blanche et les mensonges qui sont quotidiennement propagés par Facebook. »

« Ce mercredi 16 septembre, je gèle mon compte Instagram pour dire à Mark #StopHateForProfit (Stop à la haine pour le profit). Qui en est ?! »

Baron Cohen, dont le compte Instagram est suivi par plus d’un demi-million de personnes, a intégré la campagne Stop Hate for Profit, qui demande à Facebook de s’attaquer sur ses plateformes au racisme, à la haine et à la désinformation.

Lundi, la campagne a commencé par une « semaine d’action » organisée par neuf associations des droits civils et de défense des droits, notamment l’ADL (Anti-Defamation League) qui avait remis à Baron Cohen son prix de leadership international en 2019. Elle comprend un « gel sur Instagram » de 24 heures, mercredi, qui vise à attirer l’attention sur ce que l’organisation qualifie de pratiques « sapant la démocratie ».

Le site de « Stop Hate for Profit » note que cette initiative survient deux semaines après la mort de manifestants qui participaient à un rassemblement du mouvement Black Lives Matter à Kenosha, dans le Wisconsin, après les appels à la violence lancés sur Facebook par des milices – notamment la Kenosha Guard – à leurs abonnés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...