Rechercher

Selon le régulateur des médias, la couverture de l’attentat a nui aux opérations

La couverture des événements hier aurait révélé des informations préjudiciables à la sécurité de tous, civils et membres et forces de l'ordre

Les forces de l'ordre israéliennes recherchent des assaillants près des lieux d’un attentat terroriste à Tel-Aviv, Israël, le 7 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Les forces de l'ordre israéliennes recherchent des assaillants près des lieux d’un attentat terroriste à Tel-Aviv, Israël, le 7 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’organe gouvernemental de supervision des médias a tenu une session d’urgence à la demande du ministre des Communications, Yoaz Hendel, en ce qui concerne « la couverture médiatique inhabituelle et préjudiciable de l’attentat d’hier soir ».

Dans un communiqué, la deuxième autorité en charge de la télévision et de la radio a déclaré qu’elle ferait des recommandations en matière de conduite des médias.

La réunion a eu lieu dans le sillage de l’attentat terroriste de Tel Aviv. Des journalistes ont suivi des soldats lors d’une chasse à l’homme dans les rues de la ville et diffusé des images de la salle d’opérations.

Une telle couverture des attentats pourrait « compliquer, perturber et même mettre en danger les activités des forces de l’ordre », a indiqué le régulateur.

« Des informations sensibles ont été révélées, susceptibles de mettre en danger la sécurité des civils et des membres des forces de l’ordre », a précisé l’organisation.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Naftali Bennett avait appelé les médias à agir de manière responsable, critiquant implicitement certains aspects de la couverture des réseaux d’information israéliens hier soir.

« Ne semez pas de panique inutile dans le public, ce n’est pas une émission de télé-réalité, c’est la vraie vie », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...