Rechercher

Shoham : Un policier grièvement blessé dans un délit de fuite

Une voiture volée a foncé dans un barrage de la police au cours d'un "incident criminel présumé" ; un suspect a été arrêté ; la piste terroriste est écartée

La scène d'un délit de fuite près de Shoham, le 30 avril 2022. (Autorisation)
La scène d'un délit de fuite près de Shoham, le 30 avril 2022. (Autorisation)

Un agent de police a été grièvement blessé au cours d’un délit de fuite survenu près de Shoham, une ville du centre d’Israël, dans la soirée de samedi.

La police a évoqué un « incident criminel présumé », ce qui signifie que la piste terroriste serait écartée.

Un véhicule volé a renversé l’agent sur la Route 444, à l’entrée de Shoham, avant de prendre la fuite, a noté la police.

Les forces de l’ordre ont retrouvé peu après le véhicule à proximité du carrefour de Koach.

Elles ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver le ou les suspects avec l’aide d’un hélicoptère. Les policiers ont dressé des barrages routiers dans le secteur et se sont mis en quête d’éléments permettant de faire avancer les investigations.

Dans la matinée de dimanche, la police a expliqué qu’un suspect avait été arrêté par des agents de la police des frontières.

De leur côté, les services d’urgence du Magen David Adom ont annoncé qu’un homme d’une trentaine d’années avait été blessé au cours de cet incident, se référant apparemment au policier.

La victime était à moitié consciente et grièvement blessée à la tête et au corps, a indiqué le Magen David Adom, qui a ajouté qu’elle avait été prise en charge à l’hôpital Tel Hashomer de Ramat Gan.

Selon le site d’information Ynet, le blessé se trouvait sur un barrage routier qui avait été dressé pour retrouver le véhicule volé. Le voleur aurait apparemment projeté le véhicule à grande vitesse contre le checkpoint avant de parvenir à prendre la fuite.

Ynet a annoncé que la victime était membre de la police des frontières.

Cet incident serait criminel et la piste terroriste n’est pas privilégiée – mais il survient vingt-quatre heures après une attaque meurtrière survenue dans la ville d’Ariel, en Cisjordanie.

Vendredi soir, Vyacheslav Golev, un gardien de sécurité de 23 ans, a été tué par balles par un terroriste à l’entrée d’Ariel.

Golev s’est mis en avant afin de protéger sa fiancée, elle aussi gardienne de sécurité, de la rafale de balles. Il lui a ainsi sauvé la vie, ont fait savoir les responsables militaires.

Après une chasse à l’homme de vingt heures, les forces antiterroristes ont arrêté deux Palestiniens qui seraient à l’origine de cet attentat terroriste meurtrier.

L’attentat a eu lieu alors que les tensions se sont fortement accrues entre Israël et les Palestiniens, ces dernières semaines, dans un contexte d’attaques terroristes commises dans plusieurs villes israéliennes et qui ont fait quinze morts.

Cette escalade est survenue en plein mois sacré du ramadan musulman – qui est souvent une période de crispations particulière en Israël et en Cisjordanie.

L’armée israélienne a renforcé ses activités en Cisjordanie pour tenter de réprimer ces violences en spirale. Les raids militaires qui ont suivi ont entraîné des affrontements qui ont fait au moins 26 morts du côté palestinien – de nombreux émeutiers mais aussi des civils qui se seraient trouvés par hasard sur le lieu des heurts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...