Solidarité autour d’Aurélien Enthoven victime d’insultes antisémites
Rechercher

Solidarité autour d’Aurélien Enthoven victime d’insultes antisémites

Sur Twitter, la police a signalé au jeune homme de 16 ans qu'elle cherchait à identifier les auteurs afin de les poursuivre

Aurélien Enthoven, passionné de sciences et jeune pédagogue sur Youtube (Crédit: capture d'écran Youtube/Gigantoraptor)
Aurélien Enthoven, passionné de sciences et jeune pédagogue sur Youtube (Crédit: capture d'écran Youtube/Gigantoraptor)

Au départ une simple vidéo postée sur YouTube, dans laquelle un jeune homme de 16 ans passionné de sciences dénonce la théorie de l’existence des races. Dans une démarche d’ouverture, et pour la préparation de cette vidéo, il s’est même adressé à des personnes se déclarant ouvertement racistes sur internet.

Or, remettre en cause les théories racialistes de manière documentée sur internet en 2018, cela revient à prendre le risque de s’exposer aux humeurs d’une meute de trolls. C’est ce qui arriva : et un tombereau d’insultes violemment antisémites s’est abattu sur le jeune homme.

Circonstances aggravantes à leur yeux, le jeune homme a un père juif, et de plus, fils du professeur de philosophie et chroniqueur radio Raphaël Enthoven et de Carla Bruni, l’épouse de l’ex-président Nicolas Sarkozy.

Lui s’appelle Aurélien Enthoven dans la vraie vie, Gigantoraptor de son pseudo de vulgarisateur de sciences sur sa chaîne YouTube.

Parmi les attaques reçues, celle-ci : « le petit youtre Aruélien Enthoven, fils de la pute à juifs Carla Bruni, assure aux blancs submergés que les races n’existent pas ».

« Nous pouvons toujours compter sur la juiverie pour justifier l’antisémitisme, continue le message du capitaine Harlock, qui poursuit : cette fois c’est Aurélien Enthoven, le fils du youpin dégénéré Raphaël Enthoven désormais maqué avec le youtre de Salonique Mallah-Sarkozy, etc…. ». Le texte est accompagné d’une image sur laquelle le youtubeur est flanqué d’une étoile jaune.

Face à cette avalanche de haine, il le dit lui-même, Enthoven est resté « serein ». Serein car il a eu la chance de ne pas être seul dans cette épreuve. Il a reçu le soutien de nombreuses personnalités, à commencer par son père, mais aussi des ministres en exercice ou non, tel Manuel Valls et Marlène Schiappa.

Et en fin de compte, c’est une patrouille virtuelle de la Police nationale sur Twitter qui lui a signalé que « les enquêteurs de la PJ, Pharos sont mobilisés pour identifier les auteurs de ces publications » tout en demandant aux utilisateurs de ne plus relayer les contenus haineux publiés sur Twitter. A la fin de sa vidéo, Aurélien appelle sans haine les « racistes » à lui présenter leurs arguments contraires. A suivre donc.

En attendant, cela illustre bien la chronique de Raphaël Enthoven : « Si le juif n’existait pas, l’antisémite l’inventerait » d’avril 2016 – dans laquelle il affirme qu’il n’est pas nécessaire d’être juif pour être victime de l’antisémitisme, il suffit d’être désigné comme tel ». Le fils de Raphaël Enthoven n’est pas juif)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...