Rechercher

Surenchère de Zelensky et Poutine sur la Shoah et les comparaisons nazies

Le président ukrainien a comparé les atrocités de la Seconde Guerre mondiale aux crimes russes d’aujourd’hui. Poutine a promis de vaincre le « nazisme » ukrainien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky suscite l'admiration des Juifs qui voient en lui une figure héroïque. (Crédit : Anadolu Agency/Getty Images via JTA)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky suscite l'admiration des Juifs qui voient en lui une figure héroïque. (Crédit : Anadolu Agency/Getty Images via JTA)

À l’occasion de messages publiés dimanche pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le président russe, Vladimir Poutine, ont réitéré les comparaisons avec la Shoah et le nazisme dans des accusations croisées à propos de l’invasion de l’Ukraine.

Zelensky a publié une vidéo sur Facebook en hommage à la Journée du souvenir et de la réconciliation de l’Ukraine, qui se tient chaque année le 8 mai depuis 2015 pour honorer le souvenir de ceux qui ont perdu la vie lors de conflits tels que la Seconde Guerre mondiale.

Dans une vidéo en noir et blanc de 15 minutes, on voit Zelensky, debout dans la ville en ruines de Borodyanka, où 200 à 400 personnes auraient été tuées par l’armée russe dans son avancée vers Kiev, au début de la guerre. Tout au long de la vidéo, Zelensky souligne ce qu’il dit être désormais l’insignifiance de la formule « Plus jamais ça ».

« Le 24 février, le mot ‘jamais’ a été effacé, abattu et bombardé, par des centaines de missiles tombés à 4 heures du matin, réveillant toute l’Ukraine », a déclaré Zelensky. « Nous avons entendu de terribles explosions. Nous les avons entendues : une fois encore ! »

Au cours de la vidéo, Zelensky compare les bombardements destructeurs par la Luftwaffe de Varsovie en Pologne ou Coventry en Angleterre, pendant la Seconde Guerre mondiale, aux destruction infligées aux villes ukrainiennes telles que Kharkiv et Marioupol.

Zelensky a déploré que des villes, témoins de l’occupation nazie, aient été témoins de l’occupation pour la deuxième sinon la troisième fois de leur histoire. « Et nos villes, qui ont survécu à l’odieuse occupation [nazie], n’auront pas eu assez de 80 ans pour oublier avant de revoir l’occupant », a-t-il dit.

Ми захищаємося від нападу тиранії, яка хоче зруйнувати все, що дає свобода людям і державам. І така боротьба за свободу…

Posted by Володимир Зеленський on Saturday, May 7, 2022

« Pendant les deux années d’occupation, les nazis ont tué 10 000 civils là-bas [à Marioupol]. En deux mois d’occupation, la Russie y a tué 20 000 personnes », a-t-il ajouté, évoquant un bilan non confirmé dans cette ville côtière du sud fortement bombardée.

Zelensky, qui est juif, fait l’objet de critiques en Israël pour ses comparaisons entre la lutte de son pays et la Shoah, depuis un discours prononcé à la Knesset en mars.

« Les Russes utilisent la terminologie du parti nazi, ils veulent tout détruire. Les nazis appelaient cela ‘la solution finale à la question juive’ », avait-il déclaré à l’époque. « Et maintenant … à Moscou… ils utilisent ces mêmes mots, « la solution finale ». Mais maintenant, c’est dirigé contre nous et la question ukrainienne. »

Pendant ce temps, Poutine promettait que « comme en 1945, la victoire serait la nôtre », félicitant les ex nations soviétiques à l’occasion du 77e anniversaire de la défaite de l’Allemagne nazie dans la Seconde Guerre mondiale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...