Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Syrie : Premier mort après des mois de manifestation anti-régime dans le sud – OSDH

Un manifestant a été tué et un autre blessé lors d'une manifestation à Soueida où ont été scandés des slogans hostiles au dictateur syrien Bashar el-Assad

Illustration : Un homme passant devant une affiche présentant le dictateur syrien Bashar el-Assad en franchissant la frontière, au point de passage situé entre la ville de Qaim (Irak) et Boukamal (Syrie), le 30 septembre 2019. (Crédit : Hadi Mizban/AP Photo/Dossier)
Illustration : Un homme passant devant une affiche présentant le dictateur syrien Bashar el-Assad en franchissant la frontière, au point de passage situé entre la ville de Qaim (Irak) et Boukamal (Syrie), le 30 septembre 2019. (Crédit : Hadi Mizban/AP Photo/Dossier)

Un manifestant a été tué et un autre blessé mercredi lors d’une manifestation à Soueida, dans le sud de la Syrie, une première depuis le mouvement de contestation qui dure depuis août 2023, a rapporté une ONG locale.

La province de Soueida est le théâtre de manifestations pacifiques depuis que le gouvernement a levé à la mi-août les subventions sur les carburants, affectant une population déjà éprouvée par plus de douze ans de guerre.

Mercredi, des dizaines de manifestants se sont rassemblés, scandant des slogans hostiles au président syrien Bashar el-Assad, devant un centre visant à régulariser la situation des conscrits ou les exempter du service militaire, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les forces de l’ordre ont tiré pour disperser les manifestants, selon l’ONG basée au Royaume-Uni mais qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays en guerre.

Deux protestataires ont été blessés et l’un d’eux, âgé de 54 ans, est décédé des suites de ses blessures, ont indiqué l’OSDH et le média local Suwayda24.

Il s’agit de « la première victime tuée par les forces de l’ordre et leurs affiliés depuis le début des manifestations dans la ville de Soueida », a précisé à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

La province, à majorité druze, de Soueida est restée largement à l’écart du conflit en Syrie qui a éclaté en 2011 après la répression de manifestations contre le pouvoir et fait plus d’un demi-million de morts.

Des dizaines de milliers de jeunes hommes de la région ont refusé d’effectuer leur service militaire depuis 2011, et les forces de sécurité ont une présence limitée dans cette région.

« Le régime syrien a repris il y a une semaine le processus de régularisation dans ce centre, après une interruption depuis octobre 2023 », a indiqué à l’AFP Rayane Maarouf, rédacteur en chef de Suwayda24.

Une vidéo publiée par Suwayda24 sur X montre des dizaines de personnes non armées protestant de manière pacifique devant le centre, avant que des coups de feu ne retentissent.

Selon l’OSDH et Suwayda24, l’état d’alerte a été décrété dans la ville après le tir mortel.

Jusqu’à présent, le pouvoir a laissé les manifestations se tenir à Soueida, où les protestataires se sont attaqués à plusieurs reprises à des symboles du pouvoir, déchirant des portraits du dictateur syrien el-Assad.

Les druzes sont une secte ésotérique estimée à environ 3 % de la population.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.