Rechercher

Taglit-Birthright va réduire le nombre de voyages en Israël

Le programme a expliqué cette décision en évoquant ses difficultés financières et son manque de budget à l'époque post-pandémie

Photo d('illustration : Les participants au premier voyage en Israël de Birthright post-COVID après leur atterrissage qui a suivi un arrêt d'un an des activités de l'organisation, le 24 mai 2021. (Crédit : Erez Uzir/Courtesy)
Photo d('illustration : Les participants au premier voyage en Israël de Birthright post-COVID après leur atterrissage qui a suivi un arrêt d'un an des activités de l'organisation, le 24 mai 2021. (Crédit : Erez Uzir/Courtesy)

Le programme Taglit-Birthright Israel va réduire de manière drastique le nombre de voyages gratuits organisés en Israël pour les jeunes adultes juifs en revoyant à la baisse ses opérations d’environ un tiers, a fait savoir l’organisation dans la journée de lundi.

Une initiative qui survient alors que l’organisation ressentirait de multiples pressions financières : l’inflation, des dépenses de voyage plus élevées dans un monde post-COVID et des soutiens qui manquent en termes de collecte de fonds.

Taglit-Birthright a noté qu’il allait lancer des appels supplémentaires à ses donateurs les plus importants mais que l’organisation s’attendait toujours à devoir réduire lourdement le nombre de ses voyages en 2023, des voyages qui seront ouverts à 23 000 participants contre 35 000 cette année et 45 000 dans les années qui avaient précédé la pandémie.

« Les augmentations significatives en matière de coût impliquent que nous ne serons pas en mesure d’accueillir un nombre aussi élevé de participants dans les années à venir », a commenté Gidi Mark, directeur-général de Taglit-Birthright, dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...