Tel Aviv : 9 arrestations dans un scandale de corruption de restaurants
Rechercher

Tel Aviv : 9 arrestations dans un scandale de corruption de restaurants

Un million de shekels en espèces ont été retrouvés au domicile d'un inspecteur du ministère de la Santé, accusé d'avoir été soudoyé pour attribuer des permis à des restaurants

Image d'illustration de pots-de-vins. La police a arrêté neuf suspects de plus dans un scandale lié à l'inspection alimentaire au ministère de la Santé (Crédit : iStock by Getty Images)
Image d'illustration de pots-de-vins. La police a arrêté neuf suspects de plus dans un scandale lié à l'inspection alimentaire au ministère de la Santé (Crédit : iStock by Getty Images)

La police a arrêté dimanche neuf autre suspects dans un scandale de corruption qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Un inspecteur du ministère de la Santé aurait touché des pots-de-vins en liquide en échange de l’octroi d’autorisations commerciales. Il aurait également saboté les affaires des restaurants de Tel Aviv qui auraient refusé de se prêter au jeu.

Parmi les arrestations de dimanche, un père et un fils propriétaires d’une « chaîne de restaurants bien connue », a fait savoir le site Ynet. La police n’a pas encore donné les identités des personnes interpellées ni spécifié les noms des établissements concernés.

La semaine dernière, la police avait arrêté un inspecteur du ministère de la Santé et huit autres individus dans ce scandale de corruption présumé, qui impliquerait des propriétaires de restaurants et de boulangeries à Tel Aviv.

La police de l’unité anti-fraude du Lahav 433 avait retrouvé la somme d’un million de shekels en espèces au domicile de l’inspecteur.

Le quartier général de l’unité anti-corruption Lahav 433 de la police israélienne à Lod (Flash90)

L’inspecteur des services sanitaires aurait touché des pots-de-vin à hauteur de 3 000 à 4 000 shekels à chaque fois pour attribuer des licences commerciales et des autorisations spécifiant que les établissements concernés répondaient aux critères sanitaires du ministère.

Il aurait également tenté délibérément de nuire financièrement aux entreprises qui refusaient de payer, a indiqué la police.

Tous les individus arrêtés sont soupçonnés de pots-de-vin, fraude, abus de confiance et autres délits, selon la police.

Plusieurs détenus devraient être présentés dimanche aux juges de la cour des magistrats de Rishon Lezion pour une audience de prolongement de détention.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...