Rechercher

Tel Aviv : des votes de soldats annulés en raison d’une fraude présumée

La commission des élections locales a demandé un nouveau vote des militaires après qu'un homme s'est fait surprendre en train de jeter des enveloppes sur une table

Photo d'illustration : le décompte des votes lors des élections municipales, le 30 octobre 2018 (Crédit : David Cohen/Flash90)
Photo d'illustration : le décompte des votes lors des élections municipales, le 30 octobre 2018 (Crédit : David Cohen/Flash90)

La commission en charge des élections locales de Tel Aviv a ordonné vendredi que les votes de 4 500 soldats soient annulés. Elle a par ailleurs appelé à un nouveau vote après qu’un militant d’un parti religieux a été surpris en train de placer des enveloppes de bulletins sur la table sur laquelle s’effectuait le dépouillement.

Le ministère de l’Intérieur a expliqué toutefois que la commission n’avait pas l’autorité d’ordonner une telle décision et qu’il examinait cette affaire.

Même si les résultats du scrutin avaient été largement finalisés au lendemain des élections, les votes des soldats sont arrivés tard et ils ont été comptés jeudi soir.

L’homme, un observateur du parti Maaminim (« Croyants »), qui représente les formations HaBayit HaYehudi et HaDayout HaTorah à Tel Aviv, a été aperçu en train de placer des enveloppes non-marquées avec des bulletins en faveur de sa liste sur la table.

La police a été appelée sur les lieux pour placer le suspect en garde à vue. La commission des élections de Tel Aviv a débattu sur la marche à suivre par rapport aux votes des militaires, qui sont susceptibles de décider de certains sièges au conseil municipal.

Considérant que la portée de la fraude apparente n’a pu être clairement établie, la commission a finalement décidé d’annuler les bulletins des soldats et d’organiser une nouvelle session de vote.

Le ministère de l’Intérieur a toutefois fait savoir que l’organisation d’un nouveau scrutin était peu probable pour des raisons de logistique, les urnes devant être une nouvelle fois envoyées dans toutes les bases où servent les résidents de Tel Aviv.

L’instance craint que le deuxième vote des soldats puisse être influencé par leur connaissance des résultats.

L’affaire est actuellement en cours de délibération.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...