Rechercher

Tests antigéniques : Bennett accuse Netanyahu de mettre des vies en danger

Le chef de l'opposition accuse le Premier ministre de forcer les israéliens à payer pour des tests "inexacts", mais Bennett insiste sur leur nécessité

A gauche : Le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, donne une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 avril 2021 ; A droite : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 avril 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
A gauche : Le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, donne une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 avril 2021 ; A droite : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 avril 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Naftali Bennett a lancé une nouvelle offensive contre le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu à propos d’une vidéo dans laquelle l’ancien Premier ministre met en doute la fiabilité des tests antigéniques rapides.

Israël a récemment mis à jour ses directives de dépistage afin de donner la priorité aux tests PCR pour les personnes de plus de 60 ans et les autres personnes à risque, tout en encourageant l’utilisation des tests antigéniques rapides pour le reste de la population.

« Je n’ai pas d’autre façon de le dire : Netanyahu ment sciemment et met des vies en danger, juste pour un gain politique », a écrit Bennett dans un post Facebook. « Les tests antigéniques ont déjà sauvé de très nombreuses vies dans le monde entier des dangers du coronavirus en identifiant les personnes contagieuses et en les mettant en quarantaine, et empêchent l’infection continue de personnes qui peuvent tomber malades ou même mourir. »

Bennett a reconnu que les tests PCR étaient mieux à même de détecter la présence de matériel viral, mais a affirmé que l’offre limitée de ces tests doit être réservée aux personnes les plus vulnérables.

Cette image fournie par Pfizer en octobre 2021 montre les pilules COVID-19 Paxlovid de la société. (Pfizer via AP)

« Si nous tous, y compris les jeunes, allons uniquement faire des tests PCR, nous n’aurons les résultats qu’au bout de 5-6 jours. Dans cette situation, le même homme âgé qui a été infecté sera déjà dans un état grave, et le médicament Paxlovid, qui doit être administré à un stade précoce, ne sera plus d’aucune aide », dit-il.

Revenant à la charge, Netanyahu a redoublé de critiques à l’égard des tests rapides, accusant le Premier ministre de faire payer les Israéliens avec leur propre argent pour des kits de test à domicile « inexacts ».

« Bennett a perdu le contrôle du coronavirus et a abandonné les citoyens israéliens à leur sort », a-t-il dit dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...