Trois projets classifiés de la Défense remportent le Prix Sécurité
Rechercher

Trois projets classifiés de la Défense remportent le Prix Sécurité

L'agent "Aleph" du Mossad va également recevoir un prix pour l'ensemble de sa carrière

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Benny Gantz visite le site retenu pour une base du renseignement militaire qui sera construite dans le sud d'Israël. (Ariel Hermoni / Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Benny Gantz visite le site retenu pour une base du renseignement militaire qui sera construite dans le sud d'Israël. (Ariel Hermoni / Ministère de la Défense)

Lundi, le ministre de la Défense Benny Gantz a annoncé les lauréats de cette année pour le Prix Sécurité d’Israël. Les trois projets classifiés impliquent l’armée, le Mossad, le Shin Bet, le ministère de la Défense et des contractuels de la Défense.

En outre, une récompense pour l’ensemble de sa carrière sera remise à un ancien officier du Mossad qui a seulement pu être identifié par la première lettre de son nom : Aleph.

La récompense est appelée en l’honneur d’Eliyahu Golomb, le commandant de la Hagana, l’ancêtre de l’armée israélienne. Le prix est remis chaque année aux personnes et aux projets qui ont apporté une contribution significative à la sécurité du pays.

La nature des projets qui ont remporté le prix cette année reste largement classifiée. Les trois projets ont impliqué au moins deux organisations de sécurité.

Un projet était mené par le Mossad, le contractuel de la Défense Rafael, l’Armée de l’Air, et le renseignement visuel de Tsahal, l’Unité 9900.

« Dans le cadre du projet, Tsahal a développé des capacités spécifiques, une percée technologique a été réalisée. Une vision, de la créativité et de la détermination extraordinaires ont été déployées », a noté le ministère de la Défense.

Un autre projet primé était une initiative menée par Israel Aerospace Industries, avec l’aide de l’Armée de l’Air israélienne, du département recherche et développement du ministère de la Défense, Rafael, et du fournisseur de la défense Elbit Systems.

« Le projet a été réalisé avec le plus grand courage et la détermination la plus ferme afin de surmonter des difficultés inédites en matière de connaissance technologique et pour faire un bond en avant dans les capacités de Tsahal », a fait savoir l’armée

Le troisième projet à recevoir le prix cette année était un effort conjoint du Shin Bet et du Renseignement militaire.

« Le projet comprenait des avancées en matière d’innovation dans certains domaines et une contribution significative à la sécurité de l’Etat », a déclaré le ministère.

En outre, « Aleph » du Mossad recevra une récompense pour l’ensemble de sa carrière et pour sa « contribution depuis des années à la sécurité de l’Etat et pour son esprit d’initiative [afin de développer] de nombreuses solutions technologiques, tout en faisant preuve d’un incroyable talent, de créativité, de curiosité et de courage », a déclaré le ministre.

Les prix seront remis aux lauréats le 13 septembre, dans une cérémonie à la Résidence du président à laquelle participeront le président Reuven Rivlin, Gantz, le chef de l’armée israélienne Aviv Kohavi et le directeur général du ministère de la Défense, le général Amir Eshel.

Dans un communiqué, Gantz et Rivlin ont salué les lauréats du prix pour leurs contributions à la sécurité du pays.

« Grâce à leur talent, leur engagement et leur dévouement envers la mission, la sécurité des citoyens israéliens a été assurée, et nous avons fait des découvertes importantes », a déclaré Gantz.

Reuven Rivlin vote le 2 mars 2020 à Jérusalem. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

« C’est justement parce que le travail des lauréats a été effectué en secret que je suis fier de leur remettre ce prix de reconnaissance au nom de tous les citoyens d’Israël pour leurs contributions, leur investissement, leur travail puissant et pour leur contribution à la résilience de la société israélienne », a-t-il déclaré.

Rivlin a remercié les lauréats pour les « longs mois, et les longues nuits, journées, semaines d’un travail épuisant et éprouvant » qui ont permis leurs réussites.

« Les menaces visant l’Etat d’Israël, son bien-être, et les vies de ses citoyens évoluent constamment. La course aux armes technologiques est une guerre sans
fin », déclaré Rivlin

L’année dernière, les lauréats du prix Golomb étaient les agents du Mossad derrière l’opération pour voler les archives secrètes du nucléaire iranien; une équipe de Tsahal qui a localisé et détruit une série de tunnels transfrontaliers d’attaque creusés par le groupe terroriste du Hezbollah depuis le sud du Liban vers Israël ; une unité technologique du Shin Bet qui a développé un algorithme avancé pour « détecter les activités hostiles et contrecarrer des menaces sérieuses à la sécurité de l’Etat » ; une équipe de fournisseurs de la Défense de Rafael et Elbit, de l’Armée de l’Air et du ministère de la Défense qui a développé un missile air-sol, connu en hébreu comme Barad Kal, signifiant « grêle lumineuse », ou plus communément SPICE 1000.

Le Prix Sécurité est remis chaque année par le président depuis 1958. Même si le prix est parfois remis pour l’ensemble d’une carrière, les lauréats sont généralement responsables de la création d’une nouvelle technologie ou pour une opération spécifique.

Au fil des ans, le prix a été remis aussi bien à des individus, comme Uzi Gal qui a reçu le premier Prix de la Défense Israël en 1958 pour avoir créé le fusil automatique éponyme, qu’à des équipes entières, comme le groupe responsable du développement du système anti-missile TROPHY qui protège les tanks et les véhicules blindés de transport de troupe, primé en 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...