Tsahal démantèle 3 cellules terroristes dans la région de Hébron
Rechercher

Tsahal démantèle 3 cellules terroristes dans la région de Hébron

19 habitants de Beit Fajjar ont été inculpés pour jets de pierres et de bombes incendiaires contre des Israéliens au cours des derniers mois

Un Palestinien jette un cocktail Molotov en direction des forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans le village de Beit Omar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 11 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Un Palestinien jette un cocktail Molotov en direction des forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans le village de Beit Omar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 11 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Les forces de sécurité israéliennes, ces derniers mois, ont démantelé trois cellules terroristes palestiniennes opérant près de la ville de Hébron en Cisjordanie, a indiqué la police mercredi.

Les membres des cellules, 19 habitants de la ville de Beit Fajjar, ont été accusés de jets de pierre multiples et d’attaques à la bombe incendiaire contre l’implantation voisine de Migdal Oz, a déclaré un porte-parole de la police Luba Samri dans un communiqué.

Les suspects ont utilisé des armes de fortune pour lancer des projectiles sur l’implantation, retournant rapidement au village avant que les forces de sécurité israéliennes ne puissent intervenir, a expliqué Samri.

Selon la police, une enquête de plusieurs mois sur ces attaques a conduit à l’acte d’accusation pour terrorisme des 19 habitants de Beit Fajjar.

Les suspects, parmi lesquels figurent plusieurs mineurs, ont avoué avoir mené des attaques au cours des interrogatoires avec les forces de sécurité. Les identités des suspects n’ont pas été publiées.

Hébron est un point de tension dans la récente vague palestinienne d’attaques au couteau, de tir et d’attaques à la voiture-bélier qui balaie le pays depuis octobre.

Le Tombeau des Patriarches, partagé par les Juifs et les Musulmans qui vénèrent le site comme le lieu du dernier repos du patriarche biblique Abraham et de sa famille, a été une source particulière de tension dans la ville.

La dernière attaque terroriste ayant fait plusieurs victimes a été perpétrée par deux Palestiniens de la région d’Hebron, du village de Yatta. Plus tôt en juin, ces derniers ont ouvert le feu dans un restaurant de Tel Aviv, tuant quatre personnes et en blessant plus d’une douzaine d’autres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...