Tsahal empêche une attaque en Cisjordanie; le terroriste palestinien tué
Rechercher

Tsahal empêche une attaque en Cisjordanie; le terroriste palestinien tué

Alors que des combats intenses se déroulent à Gaza, l’attaquant présumé tente de percuter et de poignarder un soldat près de l'implantation d'Ofra en Cisjordanie, d’après l'armée

Des soldats se tiennent à côté de la scène de l'attaque présumée à la voiture-bélier et au couteau près d'un poste militaire situé près d'Ofra en Cisjordanie le 14 mai 2021 (Autorisation: Ofra Youth)

L’armée israélienne a déclaré vendredi que ses forces avaient abattu et tué un assaillant palestinien qui tentait d’attaquer un soldat à l’entrée d’un poste militaire près de l’implantation d’Ofra en Cisjordanie, au nord de Ramallah.

Pas de blessé côté israélien.

L’attaquant présumé a d’abord tenté de percuter le soldat stationné au poste militaire avec son véhicule, puis est sorti et a tenté de le poignarder, a déclaré l’armée.

« Le soldat a ouvert le feu et neutralisé l’élément de menace », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Des images de la scène, ainsi qu’une déclaration du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, ont confirmé que le suspect avait été tué.

Des sources présentes sur les lieux ont déclaré au Times of Israel que le terroriste avait perpétré l’attaque à l’aide d’un tournevis.

Des troubles ont explosé au cours de la semaine dernière en Cisjordanie, à Gaza et en Israël, après que les tensions se sont accrues pendant des semaines.

Mercredi, un Palestinien a tenté de poignarder des soldats israéliens à un poste de contrôle dans la ville de Hébron dans le sud de la Cisjordanie, et a été abattu sur le champ par des soldats.

L’armée a déclaré mardi qu’un tireur palestinien avait été tué et un autre grièvement blessé après avoir brandi une arme près de troupes israéliennes au carrefour de Tapuah. Cependant, selon la radio militaire, l’incident était en fait une erreur d’identification, et on ne sait toujours pas si les Palestiniens étaient armés. Tous deux étaient membres des services de renseignement palestiniens, a déclaré à l’AFP une source de sécurité palestinienne, sans donner plus de détails.

Vendredi dernier, trois Palestiniens ont ouvert le feu sur une base de la police aux frontières en territoire israélien près du nord de la Cisjordanie, et deux des assaillants ont été tués et l’un d’entre eux blessé, lorsque les officiers présents sur les lieux ont riposté. On pense que les assaillants se dirigeaient vers Jérusalem pour perpétrer une attaque terroriste dans la ville, et qu’ils en ont été empêchés par les forces de sécurité israéliennes.

Plus tôt ce mois-ci, un terroriste palestinien a ouvert le feu sur des civils israéliens au carrefour de Tapuah en Cisjordanie, entraînant la mort de Yehuda Guetta, un étudiant de yeshiva de 19 ans, et faisant deux autres blessés.

L’attaque de vendredi est survenue au milieu d’une reprise des combats entre Israël et les groupes terroristes de Gaza, avec quelque 2000 roquettes tirées depuis l’enclave depuis lundi soir, faisant neuf victimes en Israël. Tsahal a répondu par des frappes aériennes sur Gaza, qui ont fait 119 morts, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas.

Des centaines de projectiles tirés depuis Gaza ont été interceptés par des batteries de défense antimissile du Dôme de fer, d’après l’armée, qui refuse de donner des statistiques précises sur la question car elles pourraient être utilisées par des groupes terroristes pour trouver des moyens de déjouer le système.

Les groupes terroristes palestiniens lient les attaques et l’escalade à Gaza aux troubles ayant lieu à Jérusalem, à la situation sur le mont du Temple pendant le mois musulman sacré du Ramadan et à l’expulsion imminente de plusieurs familles palestiniennes de leurs maisons, dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...