UCLA ajoute une œuvre d’art “juive” après une protestation du BDS
Rechercher

UCLA ajoute une œuvre d’art “juive” après une protestation du BDS

Le donateur David Pollock avait menacé de retirer sa collection, mais a demandé à l’école d’ajouter un tableau avec “une forte expression juive”

"Varsovie", une œuvre d'art de Robert Weingarten, a été suspendu dans une salle de l'université de Los Angeles UCLA après une protestation du BDS. (Crédit : Weingarten/ via JTA)
"Varsovie", une œuvre d'art de Robert Weingarten, a été suspendu dans une salle de l'université de Los Angeles UCLA après une protestation du BDS. (Crédit : Weingarten/ via JTA)

Après qu’un donateur juif a menacé de retirer sa collection d’œuvres d’art de l’université de Los Angeles UCLA après une controverse du BDS, le mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions contre Israël, l’un des bâtiments de l’école a ajouté une œuvre avec une « forte expression juive ». L’œuvre est basée sur le soulèvement du ghetto de Varsovie de 1943.

David Pollock avait menacé de retirer plus de 20 pièces de sa collection d’œuvres d’art de l’école de commerce après une controverse entourant Milan Chatterjee, un ancien étudiant en droit de UCLA qui affirme avoir été harcelé par des membres de l’association Students for Justice in Palestine de l’université.

Au lieu de retirer ses œuvres d’art, Pollock, conseiller financier de Los Angeles, a demandé à l’école Anderson de management d’accepter un nouveau tableau qui présente une « forte expression juive », a annoncé le Jewish Journal.

Ce mois-ci, l’école a suspendu dans la salle Cornell « Varsovie », un tableau de 2011 de l’artiste Robert Weingarten, qui superpose des images de juifs dans le ghetto de Varsovie à une photographie actuelle de la ville polonaise.

Milan Chatterjee (Crédit : Facebook via JTA)
Milan Chatterjee (Crédit : Facebook via JTA)

Chatterjee était le président de l’association des doctorants de UCLA à l’automne dernier, quand il a tenté d’empêcher l’association Students for Justice in Palestine, qui soutient le mouvement BDS, de recevoir des financements pour un évènement organisé sur le campus.

Il a déclaré avoir été la cible d’une campagne de dénigrement sur internet.

L’école avait par la suite conclu dans un rapport qu’il avait violé la politique de neutralité des opinions de l’université. Des centaines d’anciens étudiants avaient signé une pétition demandant à UCLA de revenir sur ce rapport.

Chatterjee a quitté UCLA et termine ses études de droit à l’université de New York.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...