Un acteur israélien arrêté pour avoir attaqué sa mère à l’aide d’un sabre
Rechercher

Un acteur israélien arrêté pour avoir attaqué sa mère à l’aide d’un sabre

L'identité du suspect, connu pour ses rôles dans des films et des séries, a été placée sous embargo ; assigné à domicile, il va être examiné par des psychiatres

Illustration d'un délinquant menottes aux poignets. (Crédit : YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)
Illustration d'un délinquant menottes aux poignets. (Crédit : YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)

Un acteur israélien connu pour ses rôles dans des séries télévisées et dans des films au cinéma a été arrêté ce week-end, soupçonné d’avoir agressé sa mère à l’aide d’un sabre, a fait savoir dimanche la presse israélienne.

Des voisins ont appelé la police après avoir entendu l’homme crier et menacer sa mère qui vit dans une habitation adjacente, selon les informations transmises. Le nom de l’acteur n’a pas été précisé, pas plus que le lieu de l’incident, dans la mesure où son identité a été placée sous embargo.

Devant le tribunal, les policiers ont affirmé que le suspect « a harcelé sa mère à plusieurs occasions » et ils ont demandé une prolongation de sa détention de cinq jours. La juge Pnina Neuwirth a finalement rejeté cette requête et a prolongé sa détention jusqu’à dimanche à 13 heures. Elle l’a toutefois assigné à résidence.

L’avocat de l’acteur, Roy Gabriel, a fait valoir que son client suivait un traitement psychiatrique et qu’il était actuellement au beau milieu d’un conflit l’opposant à son frère et à sa mère.

« C’est le suspect qui est en souffrance », a dit Gabriel, ajoutant que l’incident violent s’était terminé jeudi et qu’aucune menace n’avait été proférée depuis. Il a demandé en conséquence que la détention provisoire de son client ne soit pas prolongée davantage.

Le suspect, pour sa part, a affirmé que son frère l’avait attaqué avant les faits, et il a noté qu’une vidéo prouvait ses dires.

La magistrate a statué qu’il y avait « des indications initiales » justifiant « un examen psychiatrique du suspect ».

Elle a ajouté qu’après avoir étudié les matériels de l’enquête, « il y a une suspicion raisonnable laissant penser que le suspect a en effet commis les délits qui lui sont reprochés ».

L’acteur aurait déjà, dans le passé, attiré l’attention des psychiatres, selon la presse israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...