Rechercher

Un chauffeur de bus israélien blessé par des jets de pierres en Cisjordanie

Le conducteur d'une trentaine d'années a été légèrement blessé par des éclats de verre près du checkpoint de Hizma ; aucun autre blessé n'a été signalé

Illustration : Des voitures à l'arrêt au checkpoint de Hizma, près de Jérusalem, le 7 juillet 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Illustration : Des voitures à l'arrêt au checkpoint de Hizma, près de Jérusalem, le 7 juillet 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un chauffeur de bus israélien a été légèrement blessé samedi soir par des jets de pierres près d’un poste de contrôle de Cisjordanie, au nord-est de Jérusalem.

Le chauffeur, âgé d’une trentaine d’années, a été légèrement blessé par des éclats de verre. Le bus a été pris pour cible par des terroristes palestiniens présumés près du checkpoint de Hizma.

Les ambulanciers de Magen David Adom (MDA) ont pris en charge l’homme et l’ont emmené à l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem pour le soigner.

L’incident n’a fait aucun autre blessé.

C’est la deuxième fois ce mois-ci qu’un chauffeur de bus est blessé dans des attaques près du poste de contrôle, qui se trouve sur la ligne de démarcation entre Jérusalem et la Cisjordanie.

La semaine dernière, un cocktail Molotov a été lancé sur un bus près du poste de contrôle lors d’affrontements entre l’armée israélienne et des centaines de Palestiniens, alors qu’ils rendaient hommage au terroriste du Hamas Fadi Abu Shkhaydam, qui a tué un Israélien et blessé quatre autres personnes dans la Vieille Ville de Jérusalem plus tôt dans la journée. Le chauffeur du bus, âgé de 25 ans, a été soigné pour un état de choc ; aucun passager n’a été blessé, ont déclaré les médecins du MDA à l’époque.

La semaine dernière également, des dizaines d’Israéliens ont organisé une manifestation dans la région de Binyamin, en Cisjordanie, pour protester contre ce qu’ils appellent une recrudescence des jets de pierres par des Palestiniens.

Les manifestants se sont rassemblés près du village palestinien de Luban e-Sharkiya, selon le site d’information Ynet.

Les résidents d’implantations ont affirmé qu’il y a eu récemment une augmentation des jets de pierres et ont prévenu que des vies étaient en jeu.

Les jets de pierres sur les véhicules par les Palestiniens et les Israéliens en Cisjordanie sont monnaie courante et ont parfois entraîné des blessures graves ou des décès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...