Un chef d’Al-Qaïda appelait à cibler Israéliens et Américains
Rechercher

Un chef d’Al-Qaïda appelait à cibler Israéliens et Américains

Le citoyen américain assassiné devenu jihadiste Anwar al-Awlaki n’était pas seulement propagandiste, mais aussi instructeur de fabrication de bombes

Anwar al-Awlaki , citoyen américain devenu jihadiste et figure importante d'Al-Qaïda au Yémen, a été tué par un drone en 2011. (Crédit : CC-BY-SA, Muhammad ud-Deen, Wikipedia)
Anwar al-Awlaki , citoyen américain devenu jihadiste et figure importante d'Al-Qaïda au Yémen, a été tué par un drone en 2011. (Crédit : CC-BY-SA, Muhammad ud-Deen, Wikipedia)

Un agent d’Al-Qaïda qui connaitra sa peine la semaine prochaine à New York a déclaré que l’instructeur de fabrication de bombes Anwar al-Awlaki l’avait encouragé à cibler des Israéliens et des citoyens américains à l’aéroport Heathrow de Londres.

Avant sa mort en 2011 par une frappe de drone au Yémen, al-Awlaki, né aux Etats-Unis, était devenu un prêcheur influent parmi les jihadistes vivant en Occident, avec ses sermons anglophones en ligne appelant au jihad, la guerre sainte, contre les Etats-Unis.

Al-Awlaki a été le premier citoyen américain dont la mort par drone sans procès avait été autorisée par le président américain Barack Obama.

Minh Quang Pham, un citoyen anglo-vietnamien qui s’est converti à l’islam avant de rejoindre Al-Qaïda, a déclaré qu’al-Awlaki l’avait exhorté à utiliser ses bombes contre des Américains et des Israéliens, selon des documents soumis à la cour et publiés par le New York Times cette semaine.

Pham a plaidé coupable de trois chefs d’accusation liés au terrorisme. Il connaîtra sa peine lundi.

Il a raconté aux enquêteurs ses rencontres avec al-Awlaki, qu’il a appelé la figure la plus importante d’Al-Qaïda au Yémen.

Le Times a noté que plusieurs détracteurs de la politique d’Obama avait affirmé qu’al-Awlaki était une figure publique mais n’était pas actif au niveau opérationnel. Le témoignage de Pham semble contredire cet avis.

Pham a raconté des sessions de formation avec al-Awlaki, où le terroriste lui apprenait comment synthétiser des explosifs et comment construire des bombes pour créer le plus de dommages collatéraux.

Quand sa formation s’est terminée, Pham a reçu 10 000 dollars d’al-Awlaki et il lui a été dit d’organiser une attaque à l’aéroport Heathrow de Londres. Il lui a spécifiquement dit de cibler les arrivées des Etats-Unis ou d’Israël, selon l’article.

Après être retourné au Royaume-Uni, Pham a changé d’attitude et a quitté l’organisation, abandonnant les projets d’attentat. L’influence d’al-Awlaki a également été citée pour d’autres attentats, comme celle du marathon de Boston ou les attentats de Charlie Hebdo à Paris début 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...