Rechercher

Un couple décède des suites d’une intoxication au monoxyde de carbone

Un gril à charbon utilisé pour chauffer la maison serait à l'origine du drame dans la ville arabe de Jadeidi-Makr

Abu Hassan al-Housri et Ataaf al-Housri. (Autorisation)
Abu Hassan al-Housri et Ataaf al-Housri. (Autorisation)

Un couple est décédé samedi des suites probables d’une intoxication au monoxyde de carbone après avoir laissé un gril à charbon de bois brûler dans leur appartement de la ville arabe de Jadeidi-Makr, dans le nord du pays.

Selon la presse israélienne, ce sont les jeunes enfants du couples qui se seraient inquiétés du fait que leurs parents ne se réveillaient pas. Ils ont donc alerté leurs proches qui ont appelé les premiers secours.

« Lorsque nous sommes entrés dans la maison, nous avons vu l’homme et la femme étendus inconscients, sans pouls ni respiration. Ils ne manifestaient aucun signe de vie, et, après avoir effectué les examens requis, nous avons donc dû constater leur décès, » a déclaré un membre du Magen David Adom.

Aucune trace de violence n’a été trouvée sur les corps.

Des secours du Magen David Adom sur les lieux d’un incident mortel d’empoisonnement au monoxyde de carbone dans la ville septentrionale de Jadeidi-Makr, le 22 janvier 2022. (Crédit : Magen David Adom)

Les victimes sont Abu Hassan al-Housri, âgé de 40 ans et son épouse de 35 ans Ataaf al-Housri.

D’après les policiers qui se sont rendus sur les lieux du drame, le couple n’aurait pas éteint le gril à charbon utilisé pour réchauffer la pièce avant de s’endormir vendredi soir.

Les services météorologiques israéliens ont indiqué que la température cette nuit-là était de 9° C.

Le monoxyde de carbone étant un gaz incolore, et inodore, il ne peut être identifié que lorsque les symptômes d’intoxication deviennent évidents.

L’utilisation du charbon de bois doit se faire uniquement dans un espace extérieur bien ventilé, en raison du niveau élevé de monoxyde de carbone.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...