Deux dauphins et une tortue morts échouent sur les côtes israéliennes
Rechercher

Deux dauphins et une tortue morts échouent sur les côtes israéliennes

Une deuxième tortue est gravement blessée ; le National Sea Turtle Rescue Center fête la remise à la mer de deux autres tortues Caouannes soignées

Deux dauphins morts découverts sur la côte méditerranéenne d'Israël attendent d'être autopsiés au Centre Morris Kahn pour la recherche marine, le 6 avril 2021. (Dr Aviad Sheinin)
Deux dauphins morts découverts sur la côte méditerranéenne d'Israël attendent d'être autopsiés au Centre Morris Kahn pour la recherche marine, le 6 avril 2021. (Dr Aviad Sheinin)

Deux dauphins morts se sont échoués sur les côtes du sud d’Israël mardi, l’un sur une plage de la ville d’Ashkelon et l’autre, plus tard dans la journée, dans une réserve marine située au sud de la plage de Nitzanim.

Tous deux ont été emmenés pour autopsie au Centre Morris Kahn de l’Université de Haïfa pour la recherche marine. On pense que le premier, un jeune mâle, a probablement suffoqué après s’être empêtré dans un filet de pêche.

Deux tortues Caouannes ont également échoué sur la plage de la réserve marine. L’une d’elles était morte et la seconde, gravement blessée, a été emmenée au Centre national de sauvetage des tortues de mer [National Sea Turtle Rescue Center] sur la côte nord.

Dans la matinée, le même centre avait fêté la libération, au large de Michmoret, de deux tortues Caouannes qui avaient passé des semaines à être soignées et réhabilitées.

Deux tortues Caouannes qui ont été soignées au Centre national de sauvetage des tortues de mer attendent d’être relâchées dans la Méditerranée, le 6 avril 2021. (Olga Ribek, Autorité israélienne de la nature et des parcs)

Par ailleurs, un porte-parole de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs a déclaré au Times of Israel que les premiers tests de laboratoire effectués sur un jeune baleineau échoué sur la plage de Nitzanim en février n’avaient pas permis de déterminer la cause du décès.

« En raison des parasites détectés sur son corps, il est possible qu’il ait été en mauvaise condition physique », a déclaré le porte-parole, ajoutant que d’autres résultats pourraient fournir davantage d’informations.

Le cadavre de la baleine de 7 mètres a été découvert le 18 février, le premier jour où le goudron a commencé à s’accumuler après de fortes tempêtes. Le goudron a ensuite été attribué à une marée noire qui se serait produite le 1er ou le 2 février.

Des milliers de volontaires se sont mobilisés pendant plusieurs jours pour aider à nettoyer les plages contaminées, de Nitzanim à Rosh Hanikra, dans l’extrême nord. Les fonctionnaires chargés des questions marines ont déclaré qu’ils ne se souvenaient pas d’un incident d’une telle ampleur géographique. Les dommages à long terme sur les écosystèmes restent encore à déterminer.

Des Israéliens autour d’une baleine de 17 mètres échouée sur la plage de Nitzanim, près de la ville d’Ashkelon, le 19 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Le 3 mars, le ministère de l’Environnement a annoncé que le pétrolier Emerald, un navire libyen vieux de 19 ans battant pavillon panaméen et transportant du pétrole brut, probablement de l’Iran vers la Syrie, était responsable de la marée noire.

Une enquête menée par le cabinet Black Cube a ensuite révélé que l’Emerald, qui est enregistré dans les îles Marshall, appartient à la famille syrienne Malah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...