Rechercher

Un grand rassemblement d’acteurs économiques français à Tel Aviv

La rencontre, qui avait pour thème "Nouveaux accords, nouvelles opportunités", a battu un record de participation

Ouverture de la réunion des conseillers du commerce extérieur (CCE) de la France de la région Proche et Moyen-Orient et Sud Méditerranée, à Tel Aviv, le 11 janvier 2023. (Crédit : Ambassade de France en Israël)
Ouverture de la réunion des conseillers du commerce extérieur (CCE) de la France de la région Proche et Moyen-Orient et Sud Méditerranée, à Tel Aviv, le 11 janvier 2023. (Crédit : Ambassade de France en Israël)

Une centaine de représentants d’entreprises et de missions économiques des ambassades se sont réunis à Tel Aviv du 11 au 15 janvier à l’occasion de la réunion des conseillers du commerce extérieur (CCE) de la France de la région Proche et Moyen-Orient et Sud Méditerranée, a rapporté le journal économique français Les Echos. L’évènement se tenait pour la première fois en Israël.

La rencontre a battu un record de participation : alors qu’il y a habituellement 50 à 70 participants à cette réunion, il y en avait cette fois une centaine, en faisant le rassemblement le plus important d’acteurs économiques français jamais organisé en Israël.

Ils étaient réunis notamment pour évoquer les possibilités ouvertes par les accords d’Abraham, en Israël et dans toute la région. La réunion avait ainsi pour thème central : « Nouveaux accords, nouvelles opportunités ». Les accords d’Abraham ont été signés en septembre 2020 entre Israël et les Émirats arabes unis et le Bahreïn, puis peu après avec le Soudan et le Maroc.

Hormis l’Algérie, la Syrie et l’Iran, tous les autres pays de la région – et notamment l’Arabie saoudite – étaient représentés à la réunion par un conseiller du commerce extérieur ou par un diplomate français.

« La récente évolution géopolitique favorise une stabilité, qui est toujours positive dans le monde des affaires », a expliqué Alain Bentéjac, président du Comité national des CCE, aux Echos. « Longtemps, certaines entreprises qui travaillaient dans le monde arabe hésitaient à développer des relations économiques avec Israël. Cet obstacle est en partie levé », a ajouté le responsable, qui est directeur d’Artelia, société d’ingénierie associée au projet de construction de la ligne verte du tramway de Tel Aviv.

La réunion a ainsi pu ouvrir de nouvelles opportunités commerciales sur le marché israélien pour les entreprises qui y ont participé.

Eric Danon, ambassadeur de France en Israël, Issawi Frej, ancien ministre israélien de la Coopération régionale, ou encore le sénateur Olivier Cadic étaient eux aussi présents.

Le Comité national des CCE compte 4 500 membres dans 150 pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.