Rechercher

L’homme qui a menacé un conducteur avec une machette restera en détention

"J'ai cru que c'était un attentat terroriste", a dit l'agresseur, un homme de 71 ans originaire de Karmiel en s'adressant aux juges

Capture d'écran de la vidéo d'un homme avec une machette attaquant le véhicule d'un autre conducteur, le 28 août 2022. (Crédit : Twitter)
Capture d'écran de la vidéo d'un homme avec une machette attaquant le véhicule d'un autre conducteur, le 28 août 2022. (Crédit : Twitter)

Un tribunal a décidé de prolonger le placement en détention d’un homme filmé sortant de son véhicule et menaçant un autre conducteur à l’aide d’une machette sur une route du nord d’Israël dans le cadre d’un acte de violence routière.

Ori Pinchas Schori, un habitant de Karmiel de 71 ans, restera en détention pendant quatre jours supplémentaires.

« J’ai réellement cru que c’était un attentat terroriste », a-t-il déclaré lors d’une audience qui s’est déroulée devant la Cour des magistrats d’Akko.

Kan avait diffusé les images filmées par le conducteur menacé, montrant l’assaillant dégainant un couteau à longue lame sur la route 85 et criant à l’autre conducteur d’ouvrir la porte de sa voiture.

Le conducteur armé d’une machette était parvenu à bloquer l’autre voiture, l’obligeant à se ranger sur le bord de la route. Il était ensuite sorti de l’habitacle de son véhicule et avait foncé sur l’autre conducteur en brandissant son arme.

Après le départ de l’assaillant, le conducteur menacé avait ouvert la portière de sa voiture, hurlant qu’il avait appelé la police. L’homme avait à nouveau couru vers lui mais, alors qu’il tentait de fermer la portière, l’agresseur avait paru coincer la lame de la machette entre la portière et le cadre du véhicule, laissant plusieurs centimètres de lame pénétrer dans l’habitacle. Il l’avait finalement retirée et il avait pris la fuite.

Le conducteur menacé, qui était accompagné de sa femme et de son fils, avait déclaré avoir craint pour la sécurité de sa famille et qu’il avait même envisagé de renverser l’agresseur, « mais qu’il avait agi avec retenue », avait rapporté Kan.

Il avait ainsi préféré filmé l’incident et appeler la police.

La police israélienne avait déclaré peu après qu’une plainte avait été déposée et que des mesures avaient été prises pour localiser le suspect.

Kan avait ultérieurement précisé que le suspect avait été arrêté et qu’il serait interrogé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...