Un homme tué dans l’explosion de son camion sur l’autoroute
Rechercher

Un homme tué dans l’explosion de son camion sur l’autoroute

La force de l’explosion aurait projeté l’homme en dehors du véhicule qui a poursuivi sa route sur plus de 500 mètres

Scène d'une explosion près de Rosh Ha'ayin, le 12 décembre 2018 (Crédit : capture d'écran via YouTube)
Scène d'une explosion près de Rosh Ha'ayin, le 12 décembre 2018 (Crédit : capture d'écran via YouTube)

Mercredi soir, un homme a été tué quand son camion a explosé alors qu’il conduisait sur une autoroute à proximité de la ville du centre d’Israël de Rosh HaAyin.

La police a dit qu’elle menait une enquête sur les circonstances entourant l’explosion, alors que des agences de presse en hébreu ont annoncé qu’il s’agissait peut-être d’un règlement de compte criminel.

Selon le site d’information Walla, l’homme tué a été projeté de son véhicule par le force de l’explosion, dont on pense qu’elle provenait de la cabine du camion.

Le véhicule a poursuivi son chemin pendant environ 500 mètres sur l’autoroute.

Les attaques à la voiture piégée s’inscrivent dans le contexte d’une guerre de gangs qui frappent depuis longtemps les villes israéliennes, alors que les forces de l’ordre ont beaucoup de mal à endiguer le phénomène.

Le mois dernier, un homme a été tué et deux autres ont été blessés dans leur voiture qui a explosé alors qu’elle se trouvait sur l’une des autoroutes les plus fréquentées d’Israël.

L’explosion a eu lieu dans une Skoda à l’intersection de la Route 2 et de la Route 20, à proximité du kibboutz Gaash dans la région centrale du pays.

Le site d’information Walla a nommé l’un des blessés comme étant Alik Ben. La police pense qu’il était la cible de l’attaque qui s’inscrit dans une guerre entre groupes criminels qui a actuellement lieu dans la ville côtière de Netanya.

Quelques jours plus tôt, deux hommes ont été tués quand une bombe a fait exploser leur véhicule alors qu’ils traversaient Tel Aviv. La Dixième chaîne a annoncé que l’une des personnes assassinées devait témoigner devant un tribunal contre un parrain du crime local.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...