Un juif yéménite détenu à JFK à cause du décret Trump
Rechercher

Un juif yéménite détenu à JFK à cause du décret Trump

Manny Dahari, étudiant qui a réussi à sauver sa famille du pays déchiré par la guerre, a été libéré après plus de 3 heures de détention

Manny Dahari, qui a aidé à orchestrer le pont aérien pour transférer des membres de sa famille et d'autres membres de la communauté juive du Yémen, reçoit une récompense du conseil américain israélien, en mars 2016. (Crédit : autorisation)
Manny Dahari, qui a aidé à orchestrer le pont aérien pour transférer des membres de sa famille et d'autres membres de la communauté juive du Yémen, reçoit une récompense du conseil américain israélien, en mars 2016. (Crédit : autorisation)

Un juif yéménite a été arrêté à l’aéroport international John F. Kennedy de New York pendant plus de trois heures cette semaine, après la signature par le président américain Donald Trump d’un décret exécutif interdisant l’entrée des ressortissants de sept pays musulmans, dont le Yémen, aux Etats-Unis.

Manny Dahari, étudiant à la Yeshiva University, vit aux Etats-Unis depuis qu’il a 13 ans et possède une carte verte.

Pendant deux ans, Dahari a travaillé avec le département d’Etat américain et l’Agence juive pour faire sortir sa famille du Yémen. Cet effort a finalement permis à ses parents d’être sortis du pays déchiré par la guerre par Israël l’année dernière, avec 15 autres juifs yéménites, pendant une opération secrète.

Il devait rentrer à New York depuis Israël pendant le week-end, mais ses projets ont été compliqués par l’interdiction de voyage, qui s’appliquait initialement également aux détenteurs de cartes vertes américaines nés dans l’un des pays concernés.

« La vérité, c’est qu’il est possible que je ne puisse pas monter dans un avion pour rentrer à la maison », a écrit Dahari sur Facebook samedi.

« C’est vraiment un cauchemar. Je n’aurais jamais pensé que les décisions de M. Trump puissent me concerner, d’une manière ou d’une autre. Je vis aux Etats-Unis depuis presque 11 ans. J’ai attendu des années et dépensé des milliers de dollars pour obtenir ma carte verte, et dans quelques mois, je devrais devenir citoyen [américain]. J’ai tout fait légalement ! »

In few hours I will try to board a plane from Israel to #JFK as a Yemeni (Jew) citizen, a refugee, and a green-card…

Posted by Manny Dahari on Saturday, 28 January 2017

Dahari a écrit qu’il était « un peu nerveux » pour son vol.

Le lendemain, il a annoncé sur sa page Facebook qu’il avait été relâché après trois heures et demi de détention à l’aéroport de New York.

« J’ai fui ‘mon pays’ quand j’étais enfant à cause des persécutions religieuses, pour chercher refuge dans un pays dont j’ai toujours pensé qu’il ne tournerait jamais le dos aux personnes qui ont besoin de son aide. Un pays qui a ouvert ses portes aux immigrants et aux réfugiés du monde entier », a-t-il écrit samedi.

« A mes amis qui ont fêté la décision de M. Trump, vous devriez savoir que cela ne touche pas que les musulmans, mais aussi les milliers de juifs et de chrétiens qui fuient la guerre et les persécutions religieuses. J’espère que vous prendrez un moment pour y penser. »

They finally let me go after 3.5 hours in detention. Thanks to everyone for the help!

Posted by Manny Dahari on Sunday, 29 January 2017

Il y a onze ans, quand il avait 13 ans, Dahari est parti du Yémen pour se rendre aux Etats-Unis et fuir l’instabilité et la violence. Son frère a également emménagé aux Etats-Unis, mais ils ne vivent pas ensemble, avait déclaré Dahari au Times of Israël l’année dernière.

En octobre 2015, quatre de ses frères et sœurs ont rejoint le frère de Dahari, Naftali, en Israël, dans un appartement du centre d’intégration de Beer Sheva. Ses parents sont arrivés en Israël en mars 2016, par une opération de l’Agence juive.

Israël a annoncé lundi qu’il cherchait à savoir si le décret présidentiel de Trump s’appliquait aux dizaines de milliers d’Israéliens juifs nés dans des pays du Moyen Orient.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...