Un membre du Hamas meurt dans une « explosion accidentelle » à Gaza
Rechercher

Un membre du Hamas meurt dans une « explosion accidentelle » à Gaza

Les Brigades Qassam indiquent que le terroriste a trouvé la mort après "un grand voyage jihadiste honorable"

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des membres du groupe terroriste Hamas portent le corps de Mohamed al-Astal, tué dans un effondrement d'un tunnel, lors de ses funérailles à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 4 mars 2016. (AFP / SAID KHATIB)
Des membres du groupe terroriste Hamas portent le corps de Mohamed al-Astal, tué dans un effondrement d'un tunnel, lors de ses funérailles à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 4 mars 2016. (AFP / SAID KHATIB)

Un membre de l’aile militaire du groupe terroriste palestinien du Hamas est mort dimanche dans une « explosion accidentelle » dans le nord de la bande de Gaza.

La branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a déclaré dans un communiqué sur son site Internet que Mohammad Fathi Janid, 22 ans,

« Un de ses combattants jihadistes héroïques de la ville de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, a été tué par une explosion accidentelle. »

Le communiqué précise que Janid a été tué après « un grand et honorable voyage djihadiste ».

Le groupe terroriste a publié des photos de Janid sur son site Internet.

Janid a été enterré plus tard dimanche, lors de funérailles suivies par des centaines de personnes.

Plusieurs membres du Hamas ont été tués ou blessés dans des explosions accidentelles et des effondrements de tunnels ces derniers mois.

En novembre dernier, 10 membres du Jihad islamique et 2 membres du Hamas ont été tués quand Israël a fait sauter un tunnel d’attaque qui passait sous la frontière israélienne.

Le Hamas s’emploie à entraîner ses combattants, à fabriquer des roquettes et à creuser des tunnels en vue d’une nouvelle phase de conflit avec Israël.

Israël et le Hamas ont mené trois guerres depuis 2008.

Les terroristes de Gaza ont creusé des dizaines de tunnels, dont beaucoup passent sous la frontière israélienne, pour lancer des attaques à l’intérieur de l’Etat juif.

Alors qu’Israël a détruit beaucoup de ces tunnels pendant la guerre de l’été 2014, le Hamas a depuis reconstruit le réseau et s’en est vanté.

L’année dernière, 22 membres de la branche armée du Hamas ont été tués alors qu’ils « préparaient du matériel », principalement lors d’effondrements des tunnels, a déclaré le groupe terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...