Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Un « Monopoly nazi » dévoilé à l’Université de Tel Aviv

Le jeu a été produit en Allemagne nazie par une société inconnue fin 1938, probablement après la "Nuit de cristal"

Le jeu nazi « Juden Raus! ». (Crédit : Association française de l’Université de Tel Aviv)
Le jeu nazi « Juden Raus! ». (Crédit : Association française de l’Université de Tel Aviv)

À l’occasion de la Journée internationale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, la Bibliothèque Wiener pour l’étude du nazisme et de l’Holocauste de l’Université de Tel Aviv a dévoilé un horrible jeu pour enfants, intitulé « Juifs dehors ! » (« Juden Raus! »), a rapporté le site de l’Association française de l’Université de Tel Aviv.

Le jeu a été produit en Allemagne nazie par une société inconnue, Guenther and Co., fin 1938, probablement après la « Nuit de cristal ».

Il s’agit d’une sorte de Monopoly dont le but est de collecter le plus rapidement possible six « chapeaux juifs » dans les zones commerciales et résidentielles juives de la ville et de les amener à des points de rassemblement. Le premier joueur à amener six chapeaux à l’un des points de rassemblement remporte la partie.

Sur le plateau de jeu on peut lire, entre autres, la phrase « Partez en Palestine ! » ( « Auf nach Palästina! »).

« Sans aucun doute, ‘Juifs dehors !’ est le résultat d’années d’antisémitisme grossier et d’incitation au racisme dans la société allemande des années 1930, à tel point que quelqu’un a pu penser que l’expulsion des Juifs était un sujet convenant à un jeu pour enfants », a commenté le professeur émérite Jose Brunner, directeur académique et président du comité scientifique de la Bibliothèque Wiener. « Le jeu est considéré comme inhabituel même à cette époque, car la plupart des enfants jouaient à des jeux par lesquels ils apprenaient à connaitre l’histoire du parti nazi, sa création et son développement, alors qu’ici il s’agit d’un jeu où les enfants apprennent vraiment à expulser les Juifs », a-t-il ajouté.

Des pions du jeu nazi « Juden Raus! ». (Crédit : Association française de l’Université de Tel Aviv)

Il a expliqué que les faits concernant l’origine de ce jeu étaient controversés, voire contradictoires. On sait néanmoins avec certitude qu’il a été propagé par un commerçant en produits alimentaires du nom de Rudolf Fabricius.

Selon la professeur Dina Porat, du Département d’histoire du peuple d’Israël de l’Université de Tel Aviv, « au cours des années 1930, les enfants qui recevaient une éducation émanant du parti nazi, jouaient souvent, dans les jardins d’enfants et les écoles, à des jeux qui encourageaient leur identification avec les institutions du Parti. Il faut considérer le jeu présenté dans cette exposition dans le contexte global des livres éducatifs reçus par les enfants, comme l’édition pour enfants des Protocoles des Sages de Sion, ou un livre comme Le Champignon vénéneux qui effrayait les petites filles en leur montrant des Juifs barbus et intrigants. C’est ainsi que fonctionnait un système d’éducation dont le but était de former les jeunes à absorber les idées du parti ; et on a effectivement pu voir la différence pendant la guerre et l’Holocauste entre ceux qui ont reçu une telle éducation dès leur plus jeune âge et les plus âgés ».

Elle a expliqué que, bien que le jeu soit de nature antisémite et ait même utilisé le slogan nazi « Juifs dehors! », il n’a pas été bien accueilli par l’establishment nazi.

Ainsi, un article publié le 29 décembre 1938 dans l’hebdomadaire SS Das Schwarze Korps le critique sévèrement.

Le magazine nazi écrit que le jeu dénigre la politique antisémite mise en place contre les Juifs d’Allemagne, car il présente un travail acharné et systématique comme un jeu de hasard, alors qu’il s’agissait d’un programme ordonné et systématique ayant fait l’objet d’une profonde réflexion. Le jeu n’a pas non plus été bien accueilli par le public allemand, et les preuves recueillies suggèrent qu’il ne s’est pas bien vendu, écrit le site de l’Association française de l’Université de Tel Aviv.

Le jeu « Juifs dehors ! » est arrivé à la Bibliothèque Wiener dans les années 70, avec l’ensemble des archives transférées à l’Université de Tel Aviv depuis Londres, qui comprennent des dizaines de milliers de documents de l’époque nazie.

Il a immédiatement attiré l’attention des administrateurs de la bibliothèque qui l’ont sorti à plusieurs reprises pour le montrer aux visiteurs, la plupart du temps des chercheurs universitaires.

Cependant, il a à peine reçu un écho auprès du public. À présent, les responsables de la Bibliothèque ont décidé de le présenter dans une nouvelle exposition. À leur connaissance, il s’agit d’une des seules copies originales du jeu qui restent dans le monde. Le magazine SS Das Schwarze Korps dans lequel l’article contre le jeu a été publié se trouve également dans les collections de la Bibliothèque Wiener.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.