Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Yémen: les rebelles houthis revendiquent une attaque contre un navire grec

Le navire visé est le vraquier battant pavillon maltais Yannis, en route vers le Kenya en provenance de la Russie ; aucun blessé ni dommage n'a été signalé

Le port de la ville de Hodeida, au Yemen, le 24 juin 2018. (Crédit : Abdo Hyder/AFP)
Le port de la ville de Hodeida, au Yemen, le 24 juin 2018. (Crédit : Abdo Hyder/AFP)

Les rebelles houthis ont revendiqué vendredi une attaque contre un navire grec menée la vieille au large du Yémen.

Une opération impliquant des drones et des missiles a « visé le navire Yannis de la société grecque, Eastern Mediterranean Maritime, alors qu’il traversait la mer Rouge », a confirmé le porte-parole militaire des rebelles yéménites, Yahya Saree, lors d’une manifestation de soutien aux Palestiniens dans la capitale Sanaa.

Cette attaque a été menée « après que trois navires appartenant à la même compagnie se sont rendus dans les ports » israéliens les 4 et 5 mai, a-t-il affirmé.

Les Houthis, soutenus par l’Iran, multiplient depuis des mois les attaques en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, en disant agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël est en guerre contre le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas.

Le Centre conjoint d’information maritime (JMIC), qui surveille cette zone de transit stratégique, a indiqué jeudi que le vraquier grec, battant pavillon maltais, avait été visé par un missile au large du Yémen.

L’attaque n’a pas fait de victimes ni de dégâts, selon les sociétés de sécurité maritime Ambrey et UKMTO.

Vendredi, le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom) a affirmé que les rebelles houthis avaient lancé « deux missiles balistiques anti-navires en mer Rouge ».

« Aucun blessé ou dommage n’a été signalé par les navires américains, les navires de la coalition ou les navires commerciaux », a-t-il précisé sur son compte X.

Dans son allocution, le porte-parole des rebelles yéménites a fait état aussi de deux autres opérations sans en spécifier la date, l’une contre « le navire israélien MSC Alexandria » dans la mer d’Arabie, l’autre contre « le navire israélien ESSEX » en mer Méditerranée.

« Les forces armées yéménites réitèrent leur avertissement à toutes les entreprises traitant avec l’entité israélienne que leurs navires, quelle que soit leur destination, seront pris pour cible », a-t-il prévenu.

Les Etats-Unis, proche allié d’Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation en mer Rouge et lancé en janvier, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les rebelles.

Mais ces frappes n’ont pas dissuadé les Houthis, qui contrôlent de larges pans du territoire, et qui disent cibler désormais aussi les navires américains et britanniques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.