Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Un Palestinien inspiré par l’EI inculpé pour l’odieux meurtre de Benjamin Achimeir

Ahmed Dawabsha discutait de l'idéologie djihadiste avec des amis depuis l'année dernière et avait convenu que tous les non-musulmans étaient des infidèles

Benjamin Achimeir, 14 ans, porté disparu en Cisjordanie le 12 avril et retrouvé mort des suites d'un attentat terroriste inspiré par l'État islamique, le 13 avril 2024. (Crédit : Autorisation)
Benjamin Achimeir, 14 ans, porté disparu en Cisjordanie le 12 avril et retrouvé mort des suites d'un attentat terroriste inspiré par l'État islamique, le 13 avril 2024. (Crédit : Autorisation)

Les procureurs militaires ont inculpé jeudi un Palestinien de Cisjordanie pour le meurtre d’un adolescent israélien en avril, un homicide si horrible que tous les détails n’ont pas pu être divulgués.

Ahmed Dawabsha, 21 ans, habitant de la ville de Duma en Cisjordanie, près de Ramallah, a été inculpé pour le meurtre de Benjamin Achimeir, 14 ans, qui a été retrouvé mort le 13 avril, un jour après être parti d’un avant-poste illégal de Cisjordanie pour garder des moutons.

Selon les procureurs, Dawabsha s’est intéressé à l’idéologie du groupe terroriste État islamique (EI) il y a un an et a commencé à rencontrer plusieurs amis pour discuter du djihadisme. Au cours de ces discussions, il a commencé à croire que tous les non-musulmans étaient des infidèles et a décidé de commettre une attaque à l’arme blanche, estimant qu’il ne pouvait pas se procurer d’arme à feu.

Début avril, Dawabsha a entendu des voix près de Duma et a été informé par l’un des membres du groupe d’amis, Khattab Abd al-Bast Khattab Salauda, qu’elles provenaient de l’avant-poste de Malachei Shalom, en Cisjordanie. Il a décidé de commettre l’attentat à cet endroit, selon l’acte d’accusation.

Dawabsha a remis un testament à Salauda un jour avant l’attentat. Puis, le matin du 13 avril, il s’est armé d’un couteau de 20 cm et s’est rendu à l’avant-poste à la recherche de victimes.

Selon les procureurs, Dawabsha a repéré Achimeir en train de s’occuper d’un troupeau de moutons, mais a décidé de se diriger en premier lieu vers trois bâtiments situés à proximité. Après avoir repéré une femme et un enfant, Dawabsha a décidé qu’Achimeir était une victime plus appropriée et s’est caché dans l’herbe en attendant qu’il s’approche.

Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires participant à la recherche de l’adolescent israélien disparu Benjamin Achimeir, en Cisjordanie, le 13 avril 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Alors que quelques mètres les séparaient, Dawabsha s’est levé et a commencé à poursuivre Achimeir en disant : « Je vais te tuer », peut-on lire dans l’acte d’accusation. Dawabsha a rattrapé sa victime lorsque celle-ci est tombée et a procédé à l’effroyable assassinat.

Une fois la victime éliminée, Dawabsha s’est dirigé vers Malachei Shalom pour essayer de trouver d’autres victimes, mais il n’a trouvé personne. Il a fini par croiser un chien qui l’a pris en chasse avant de regagner Duma, où il a mis le feu à ses vêtements, ont indiqué les procureurs.

Plus d’une semaine plus tard, Dawabsha a été arrêté à Duma par des agents de l’unité antiterroriste de la police de Yamam, après que l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et l’armée israélienne ont mené « une opération de renseignement et un effort opérationnel pour tenter de retrouver l’identité du terroriste », ont déclaré les trois organes de sécurité dans un communiqué commun en avril.

Dawabsha « s’est impliqué » dans ce que les autorités ont qualifié d’attentat terroriste près de l’avant-poste de Malachei Shalom au cours d’un premier interrogatoire, selon le communiqué.

Me Chaïm Bleicher, avocat du groupe d’aide juridique de droite Honenu, qui représente la famille d’Achimeir, a déclaré dans un communiqué jeudi que la victime avait été assassinée par un « terroriste de l’EI venu déraciner le peuple juif de sa terre ».

« Nous devons combattre l’ennemi sans aucun compromis, le battre et l’éliminer. Nous exigeons à ce stade de juger le terroriste devant un panel de juges qui ont le pouvoir d’imposer la peine de mort. Il n’y a pas de place pour ces meurtriers sur Terre », a-t-il déclaré.

Le code pénal israélien prévoit la peine capitale, mais seulement dans des cas extrêmement rares. Des projets de loi visant à imposer la peine de mort aux terroristes ont été présentés à la Knesset, mais sans avoir été approuvés à ce jour.

Le nom Dawabsha est assez courant à Duma et il n’existe aucun lien connu entre Ahmed Dawabsha et une famille palestinienne de Duma portant le même nom de famille qui a été la cible d’un attentat perpétré en 2015 par des terroristes juifs. Riham et Saad Dawabsha, et leur fils de 18 mois, Ali Saad, avaient péri dans les flemmes. Seul le fils du couple, Ahmed, âgé de 5 ans à l’époque et sévèrement brulé, a survécu à l’attaque terroriste.

Des soldats israéliens recherchant Benjamin Achimeir en Cisjordanie, le 12 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens ont augmenté en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, à la suite de l’assaut barbare et sadique sur le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel des terroristes du Hamas ont tué près de 1 200 personnes en Israël et en ont enlevé 251 autres.

Depuis le 7 octobre, Tsahal a arrêté quelque 4 150 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 750 affiliés au Hamas.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, plus de 540 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période.

Au cours de la même période, vingt Israéliens, dont des membres des forces de sécurité, ont été tués dans des attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie. Trois autres membres des forces de sécurité ont été tués lors d’affrontements avec des terroristes en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.