Un prisonnier du Hamas poignarde un garde avant d’être neutralisé
Rechercher

Un prisonnier du Hamas poignarde un garde avant d’être neutralisé

L'incident dans la prison de Ketziot survient au lendemain de l’agression de deux gardiens dans la même prison

Image d’illustration d'un prisonnier derrière les barreaux (sakhorn38 / iStock via Getty images)
Image d’illustration d'un prisonnier derrière les barreaux (sakhorn38 / iStock via Getty images)

Un prisonnier du Hamas a dégainé un poignard improvisé durant une fouille de routine à la prison de Ketziot dans le sud d’Israël, lundi.

Le détenu a été rapidement neutralisé par les policiers et personne n’a été blessé, ont fait savoir les services carcéraux dans un communiqué.

L’incident est survenu peu après que le Hamas, un groupe terroriste qui cherche à détruire Israël, a mis Israël en garde conte « les politiques continues de suppression » contre les détenus en prison.

« Notre peuple palestinien en souffrance, ses forces et sa résistance sont derrière [les prisonniers] et n’abandonneront pas leur devoir de défense et de soutien, jusqu’à leur libération », a déclaré le groupe terroriste dans un communiqué sur son site officiel.

Dimanche soir, un prisonnier du Hamas a poignardé deux gardes à la prison de Ketziot, blessant l’un des deux sérieusement. L’attaque a déclenché une émeute qui a fait 11 blessés parmi les détenus.

Le geôlier blessé a été poignardé au cou, et le second est légèrement blessé à la main. Ils ont été héliportés vers le centre médical Soroka, à Beer Sheva. L’hôpital a déclaré ultérieurement, que l’état du garde s’est stabilisé et qu’il était dans un état modéré.

Selon les médias israéliens, les gardes ont été attaqués avec des armes improvisées. L’émeute est survenue alors que les détenus étaient transférés entre les cellules, et alors qu’Israël tente de restreindre l’usage des téléphones portables par les détenus, notamment en installant des brouilleurs.

Onze prisonniers ont été blessés et hospitalisés après que les forces de sécurité ont réprimé l’émeute. Sept d’entre eux ont été également héliportés vers l’hôpital par l’armée israélienne, a fait savoir Haaretz. Les services carcéraux ont déclaré qu’ils étaient « dans des états variés ».

La prison a également déclaré que la situation était sous contrôle, mais n’a pas indiqué comment l’émeute a été contrôlée.

Cet acte survient une semaine après qu’un prisonnier du Hamas, incarcéré à la prison Ramon, a mis le feu à 14 lits, déclenchant un incendie dans une aile de la prison. L’incendie a été rapidement maîtrisé et aucun blessé n’a été signalé. Les détenus protestaient contre les restrictions d’usage du téléphone portable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...