Un réseau de trafic d’organes découvert ; 3 arrestations
Rechercher

Un réseau de trafic d’organes découvert ; 3 arrestations

Les suspects ciblaient des Israéliens pauvres, qui étaient opérés dans des cliniques privées de Turquie

Une greffe d'organe. Illustration. (Crédit : Flash90)
Une greffe d'organe. Illustration. (Crédit : Flash90)

Une enquête longue de plusieurs mois a mis au jour un trafic d’organes. L’investigation a pris fin mardi avec l’arrestation de trois Israéliens qui auraient dirigé un réseau qui exploitait des Israéliens frappés par la pauvreté, leur proposant de vendre leur rein contre des dizaines de milliers de shekels.

Selon la police israélienne, l’enquête a dévoilé un réseau qui a déjà mené de multiples transactions de ce genre.

Le réseau était dirigé par un médecin du centre du pays. Après l’arrestation des trois hommes, les perquisitions à leurs domiciles ont permis de découvrir des preuves supplémentaires de leur activité, a annoncé la police.

Les chirurgies pour retirer les reins des vendeurs auraient eu lieu dans des cliniques privées de Turquie.

Le réseau réalisait une marge importante sur chaque organe vendu, puisque les bénéficiaires payaient des centaines de milliers de dollars par rein.

Les trois suspects seront présentés mercredi devant la cour des magistrats de Rishon Lezion pour une audience portant sur leur détention provisoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...