Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Un responsable palestinien demande qu’Otzma Yehudit soit désigné « parti terroriste »

Selon Hussein al-Sheikh, des membres du gouvernement ont "des antécédents d'incitation au meurtre de Palestiniens"

Hussein al-Sheikh, ministre des Affaires civiles de l'Autorité palestinienne. (WAFA)
Hussein al-Sheikh, ministre des Affaires civiles de l'Autorité palestinienne. (WAFA)

Un haut responsable palestinien a déclaré samedi que le parti d’extrême droite Otzma Yehudit, présent au sein du gouvernement israélien, devrait être désigné comme un « parti terroriste » après le meurtre d’un Palestinien en Cisjordanie impliquant un ancien collaborateur du parti.

Hussein al-Sheikh, ministre des Affaires civiles de l’Autorité palestinienne (AP) et secrétaire général du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a tweeté : « Nous appelons la communauté internationale et les institutions internationales à considérer le parti du terroriste Itamar Ben Gvir comme un parti terroriste en raison de son histoire personnelle et partisane concernant l’incitation au meurtre de Palestiniens. »

Elisha Yered, actuellement en état d’arrestation pour son implication présumée dans l’assassinat par balle de Qusai Jamal Matan, 19 ans, est un ancien porte-parole de la députée Otzma Yehudit, Limor Son Har-Melech. Il a démissionné en avril car il était en désaccord avec les politiques de sécurité du gouvernement.

Vendredi soir, Matan a été tué d’une balle dans le cou à proximité de la ville de Burqa, près de Ramallah, sur un terrain privé palestinien, selon des responsables de la santé palestiniens et des sources de la défense israélienne. Il a été inhumé samedi. Selon l’agence de presse officielle Wafa de l’AP, des affrontements ont éclaté après que des résidents d’un avant-poste ont attaqué le village, ce qui a conduit les habitants à les affronter. Les Israéliens affirment avoir été attaqués et agi en état de légitime défense.

Par le passé, Yered avait appelé sur les réseaux sociaux à « l’effacement » des villages palestiniens ainsi qu’à « la vengeance… avec le sang » face aux attaques, affirmant que, si les forces de sécurité ne le faisaient pas, les « braves juifs » le feraient.

Une source de sécurité non identifiée a déclaré à Ynet que l’ancien employé d’Otzma Yehudit « faisait monter la tension dans la région depuis longtemps, entraînant également une augmentation du terrorisme palestinien et des jets de pierres ».

Plus tôt cette année, il avait été nommé par la 14e chaîne, à la droite du spectre politique, comme l’un des « jeunes les plus prometteurs d’Israël ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.