Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Un robot-chef israélien sert des burgers imprimés en 3D aux étudiants de Denver

L'Israélien SavorEat, en partenariat avec le conglomérat Sodexo, commence à vendre des burgers végétariens dans le cadre du lancement de sa technologie aux Etats-Unis

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Les robots-chefs de SavorEat déployés à l'université de Denver. (Autorisation)
Les robots-chefs de SavorEat déployés à l'université de Denver. (Autorisation)

La startup israélienne SavorEat, spécialisée dans la technologie alimentaire, propose désormais ses hamburgers végétaux, casher et sans gluten aux États-Unis, préparés par un robot-chef.

Dans le cadre du lancement de la startup aux États-Unis, les étudiants de l’Université de Denver, dans le Colorado, pourront commander des hamburgers à base de plantes personnalisés. Les robots-chefs déployées sur deux campus de l’Université de Denver devraient imprimer et servir environ 10 000 repas à base de plantes.

Dans le cadre de son lancement aux États-Unis, SavorEat s’est associée à Sodexo Operations, la filiale américaine du conglomérat français de services alimentaires et de gestion des installations, Sodexo, en 2021. Pour opérer sur le marché américain, la startup a obtenu une série d’approbations et a effectué des tests de sécurité et des inspections du chef robot pour se conformer aux normes réglementaires.

La co-fondatrice et PDG de SavorEat, Racheli Vizman, a déclaré au Times of Israel que le lancement à l’Université de Denver constitue la première étape du plan de démarrage pour la commercialisation de son robot-chef et de ses produits à base de plantes dans les universités et les bureaux de sociétés technologiques à travers les États-Unis. Pour l’instant, Vizman étudie également les opportunités commerciales à New York.

Jusqu’à présent, cette machine de la taille d’une machine à laver a préparé des burgers à base de plantes dans des restaurants décontractés, des fast-food, des sièges sociaux d’entreprises et des campus universitaires en Israël.

« Nous sommes la première entreprise israélienne de robotique alimentaire dans le secteur des alternatives à la viande à être lancée aux États-Unis et à proposer aux flexitariens en pleine croissance aux États-Unis, soit près de 50 % de la population, de nouvelles alternatives saines et personnalisées (sans aucun ingrédient d’origine animale) », a déclaré Vizman, qui a co-fondé la startup en 2018 avec ses partenaires, le professeur Oded Shoseyov et le professeur Ido Braslevsky. Les deux professeurs sont des chercheurs à la Yissum Research Development Company, la société de transfert de technologie de l’Université hébraïque de Jérusalem.

La startup israélienne SavorEat fabrique des burgers de porc, de dinde et de bœuf imprimés en 3D. (Crédit : SavorEat)

La société SavorEat, basée à Rehovot, cherche à répondre aux besoins nutritionnels d’une part croissante de consommateurs se considérant comme végétaliens, végétariens ou flexitariens. Ces personnes suivent principalement un régime à base de végétaux et consomment occasionnellement des produits d’origine animale, et des produits sans viande, qui ont le goût, l’apparence et la texture de la viande, peuvent constituer une option attrayante pour un repas. Un sondage aux États-Unis suggère que plus de la moitié des jeunes Américains dans la vingtaine se considèrent comme flexitariens.

Le produit de SavorEat combine la technologie de fabrication additive, des ingrédients à base de plantes en cartouches, et une fibre de cellulose à base de plantes développée par les chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem. La cellulose lie les ingrédients ensemble, créant une texture similaire à celle de la viande. La startup est cotée à la Bourse de Tel Aviv depuis 2020.

Vizman décrit cette imprimante 3D – ou robot-chef – comme une machine capable de préparer un produit selon des caractéristiques techniques. Les clients peuvent configurer la quantité de protéine, de gras, de cellulose, d’eau et les arômes qu’ils veulent avoir et ils peuvent également choisir la taille du produit.

Les produits peuvent ensuite être cuits ou grillés, et produisent les mêmes sons et odeurs que de la viande. Le résultat ? Un burger végétalien, sans gluten et sans allergènes à base de protéines de pois, cuite et prête à être dégustée en trois minutes.

« Notre solution permet de créer une variété d’aliments qui peuvent être fabriqués à la demande et automatiquement sans intervention humaine, un plat complètement sur-mesure, taillé selon les préférences des clients », a expliqué Vizman. « C’est comparable aux capsules de café Nespresso, sauf qu’au lieu d’avoir des capsules de café, vous avez des cartouches d’ingrédients à partir desquels on peut créer toutes sortes d’aliments. »

« En ce moment, nous nous focalisons sur les alternatives à la viande, mais nous travaillons à d’autres solutions qui fonctionneront sur d’autres types de produits, pas seulement les substituts de viande », a-t-elle ajouté.

Burgers de saucisse de porc pour le petit-déjeuner de SavorEat servie dans la cuisine du bureau de la société à Rehovot, en juillet 2022. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

Vizman a révélé que SavorEat prévoit de sortir dans les semaines à venir une nouvelle génération de son chef-robot 2.0, qui dispose de capacités vocales et peut produire 90 burgers par heure, soit environ le double du nombre actuel de l’imprimante 3D.

« Il sera possible de parler avec lui et de lui demander ce que vous souhaitez. Il y aura aussi un écran sur lequel vous verrez votre burger préparé en temps réel », a-t-elle annoncé. « Ce que nous visons, ce sont des petits robots qui peuvent préparer, pour nous, à la maison, des aliments personnalisés. »

La technologie développée par SavorEat devrait permettre d’économiser environ 33 000 kg d’émissions de CO₂ et plus de 21 millions de litres d’eau, selon la startup.

Un nombre croissant d’entreprises israéliennes opèrent déjà dans le secteur des viandes alternatives, notamment Aleph Farms, qui cherche à devenir le premier producteur de viande cultivée certifiée halal ; MeaTech 3D, un fabricant de produits à base de viande cultivée en laboratoire qui a commencé à travailler sur la production de viande de porc cultivée ; Future Meat Technologies et SuperMeat, qui cultivent respectivement des cellules de bœuf et de volaille ; et Redefine Meat, également un fabricant de viande à base de plantes imprimée en 3D.

Ricky Ben-David a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.