Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Un satellite israélien s’envole dans l’espace pour le compte de clients de Singapour

La plate-forme de reconnaissance DS-SAR a été lancée depuis le centre spatial indien ; elle devrait fournir des images aux agences gouvernementales

Un satellite de reconnaissance de fabrication israélienne a été lancé dans l’espace dimanche depuis l’Inde et les premiers tests ont montré qu’il fonctionnait parfaitement.

Le satellite DS-SAR a été fabriqué par Israel Aerospace Industries (IAI) pour le compte de l’Agence des sciences et technologies de la défense de Singapour (DSTA) et du groupe d’ingénierie ST Electronics du pays. Il a été lancé tôt dans la matinée depuis Sriharikota, en Inde, et transporté dans l’espace par un lanceur spatial indien.

L’IAI a déclaré dans un communiqué que le DS-SAR « a été lancé avec succès et est entré en orbite terrestre dans l’espace ».

« Le satellite a commencé sa mission spatiale et a transmis les premières données à la station terrestre. »

Le satellite a été soumis à une série de tests par les ingénieurs de l’IAI qui ont confirmé qu’il fonctionnait correctement.

« Pendant qu’il est en orbite, le satellite entamera une série de tests planifiés à l’avance et, une fois ceux-ci terminés, il sera officiellement remis à ses clients singapouriens DSTA et ST Electronics », a déclaré l’IAI.

La charge utile du capteur SAR permet de collecter une large gamme de données, « en termes de couverture et de résolution, de jour comme de nuit, et dans toutes les conditions météorologiques », a précisé l’IAI.

L’IAI n’a pas fourni d’autres détails sur la mission du satellite DS-SAR, mais a indiqué qu’il avait été développé sur la base de l’expérience acquise lors de la construction de l’OptSat pour l’Italie et du satellite TecSAR pour l’Azerbaïdjan. TecSAR a également été lancé depuis l’Inde, tandis qu’OptSat a décollé depuis l’Italie.

Il s’agit dans les deux cas de satellites de reconnaissance militaire.

Selon The Strait Times, un journal anglophone basé à Singapour, le satellite doit fournir des images à diverses agences singapouriennes.

La charge utile comprenait au total sept satellites singapouriens, dont le plus gros, DS-SAR, pesait 362 kilogrammes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.