Un seul vol part d’Israël mercredi, une première
Rechercher

Un seul vol part d’Israël mercredi, une première

Le vol Israélien pour Lisbonne reviendra plus tard avec des Israéliens bloqués ; ce vol, ainsi qu'un autre en provenance de New York, seront les seules arrivées de la journée

Un avion Israir sur le tarmac de l'aéroport Ben Gurion. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Un avion Israir sur le tarmac de l'aéroport Ben Gurion. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

L’aéroport Ben Gurion a battu un record de fréquentation mercredi dans le contexte de la pandémie de coronavirus, avec un seul vol de passagers quittant le pays pendant ce qui serait normalement la haute saison avec quelque 300 vols au départ.

L’unique vol Israir est parti jeudi matin pour Lisbonne, au Portugal, afin de récupérer les Israéliens bloqués. Le vol doit revenir plus tard dans la soirée, tandis que la seule autre arrivée prévue est un vol United Airlines en provenance de New York (aéroport de Newark).

Le trafic aérien international a chuté de quelque 80 % depuis l’apparition du coronavirus et en Israël, il est presque complètement à l’arrêt.

Le ministère de la Santé a fait savoir mardi que les arrivées en provenance des États-Unis étaient responsables de la plus grande proportion des infections en Israël survenues à l’étranger que tout autre pays, à savoir 40 %, soit 569 personnes en Israël contaminées à l’étranger.

Le cabinet a approuvé dimanche des ordonnances d’urgence exigeant que toutes les personnes arrivant en Israël de l’étranger soient logées dans des hôtels de quarantaine encadrés par l’État à leur entrée dans le pays. Tous les arrivants y seront hébergés pendant 14 jours pour garantir qu’ils ne sont pas infectés.

Le directeur général du ministère de la Santé peut accorder des exemptions, permettant aux personnes d’être mises en quarantaine ailleurs pour « des raisons sanitaires et humanitaires ou d’autres circonstances particulières », après avoir consulté le chef du commandement du Front intérieur de l’armée israélienne, selon un communiqué.

Cette nouvelle mesure est intervenue après qu’il a été découvert que les passagers arrivant en Israël n’étaient pas tous mis en quarantaine malgré les ordres du Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière, et que les passagers de nombreux vols étaient autorisés à entrer dans le pays et à rentrer chez eux, parfois en taxi, sans avoir à entrer en quarantaine sous contrôle de l’État ou même à faire vérifier leur température.

Samedi matin, quelque 70 passagers d’un vol United Airlines en provenance de la région de New York frappée par le virus sont arrivés à l’aéroport Ben Gurion et ont été autorisés à rentrer chez eux. Le vol avait reçu l’approbation exceptionnelle des autorités pour atterrir en Israël malgré le confinement actuel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...