Un shérif accusé d’antisémitisme refuse de démissionner
Rechercher

Un shérif accusé d’antisémitisme refuse de démissionner

James Fitzgerald du Maryland aurait aussi dénigré les noirs et les femmes et a appelé le chef de l'exécutif du comté ‘Kenny, le petit Juif’

James Fitzgerald, shérif du comté de Howard, Maryland (Crédit : Capture d'écran YouTube)
James Fitzgerald, shérif du comté de Howard, Maryland (Crédit : Capture d'écran YouTube)

WASHINGTON – Un shérif du comté dans le Maryland, qui est accusé d’avoir fait des commentaires racistes et antisémites, refuse de démissionner.

James Fitzgerald, un démocrate qui est le shérif élu dans le comté de Howard, un comté rural dans la banlieue mixte chevauchant Baltimore et les banlieues du Maryland de Washington, a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi qu’il ne démissionnerait pas.

Le Bureau du comté pour les droits de l’Homme avait rédigé un rapport affirmant que Fitzgerald avait souvent utilisé le mot commençant par N pour dénigrer les Noirs, s’était moqué des corps des femmes et avait appelé un ancien dirigeant de l’exécutif du comté, Ken Ulman, « Kenny, le petit Juif », a signalé le Washington Post. L’exécutif du comté est l’équivalent à un maire.

Lors de la conférence de presse, Fitzgerald a évoqué le rapport comme étant « une leçon d’humilité, blessante et décevante pour toutes les parties concernées », mais n’a pas confirmé qu’il avait utilisé un langage insultant.

Un groupe de fonctionnaires bipartisan a appelé Fitzgerald à démissionner et a exhorté le chef de l’exécutif actuel du comté, Allan Kittleman, à examiner si Fitzgerald pouvait être destitué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...