Un tag antisémite découvert sur la palissade d’une maison à Lyon
Rechercher

Un tag antisémite découvert sur la palissade d’une maison à Lyon

Les mentions "Heil Hitler" et "Juden" ont été peintes en grand en peinture orange ce mardi matin dans le cinquième arrondissement de Lyon

Le tag antisémite découvert ce mardi matin sur la palissade d’une maison située rue Belissen, dans le cinquième arrondissement de Lyon. (Crédit : Antoine Allegre/Twitter)
Le tag antisémite découvert ce mardi matin sur la palissade d’une maison située rue Belissen, dans le cinquième arrondissement de Lyon. (Crédit : Antoine Allegre/Twitter)

Un tag antisémite, indiquant en grand en peinture orange et en lettres capitales « Heil Hitler » et « Juden », a été découvert ce mardi matin sur la palissade d’une maison située rue Belissen, dans le cinquième arrondissement de Lyon. Le graffiti aurait été fait tôt ce matin selon l’homme qui a posté la photo.

« Incendies de lieux de culte musulmans, expressions antisémites ignobles… Aucune forme de haine ne sera admise à Lyon. Nous les condamnons fermement. Les auteurs de ces actes abjects souillent l’esprit humaniste de notre ville et nous mettent tous en danger », a réagi Grégory Doucet, le maire de Lyon.

« Relents nauséabonds des heures les plus sombres de l’histoire. Aucune tolérance pour l’expression de la haine dans l’espace public. Respect des valeurs républicaines. Force à la loi », a déclaré Nadine Georgel, maire du cinquième arrondissement, avant d’ajouter : « La Mairie du cinquième a saisi le service anti-tag pour qu’il procède au nettoyage, après relevé de la Police nationale. Nous ne laisserons pas les murs du cinquième être souillés par des messages contraires à la loi et aux principes républicains. »

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a annoncé saisir la justice. « Les néo-nazis sont des ennemis de la République et de ses valeurs. Ils doivent être combattus comme tels avec tous les moyens du droit. Force doit rester à la loi et à l’ordre républicain », a indiqué l’association sur Twitter.

« Soutien total à la Licra pour leur vigilance et leur combat de tous les instants contre le racisme et l’antisémitisme. Les actes racistes et antisémites se multiplient. Nous devons tous, le Gouvernement, la Ville de Lyon, la Métropole de Lyon, l’Assemblée nationale, lutter contre le fascisme et l’extrême droite », a déclaré Thomas Rudigoz, député La République en marche de la première circonscription du Rhône.

En début d’année, la campagne des élections municipales à Lyon avait été marquée par plusieurs tags antisémites sur des affiches. En octobre, une plaque dédiée à la mémoire des Juifs déportés avait été vandalisée. Peu avant, « Sale Juif » avait été écrit sur la vitrine d’une boutique Judaïca de Lyon.

Plus récemment, en juillet dernier, le restaurant Les Tontons Burgers, situé quai Arloing, dans le neuvième arrondissement, a été visé par des tags racistes, en plus du saccage du commerce. Deux mosquées lyonnaises ont également été incendiées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...