Un timbre à l’effigie d’Hitler en vente sur Ebay, le BNVCA porte plainte
Rechercher

Un timbre à l’effigie d’Hitler en vente sur Ebay, le BNVCA porte plainte

A-t-on le droit de faire commerce d'objets nazis ? Selon le BNVCA non, mais la loi n'est peut-être pas aussi restrictive

Un timbre à l'effigie d'Hitler, un objet nazi parmi d'autre en vente sur EBay (Crédit: capture d'écran EBay)
Un timbre à l'effigie d'Hitler, un objet nazi parmi d'autre en vente sur EBay (Crédit: capture d'écran EBay)

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) dit avoir « été informé par son observatoire de l’antisémitisme en ligne et de nombreux internautes » de la vente sur le site en ligne EBAY d’un timbre poste à l’effigie d’Hitler.

Et ce, « en infraction avec la loi, » selon le BNVCA, « qui interdit toute vente d’objets se rapportant au Troisième Reich ».

Cependant, selon Marianne -qui réagissait à une précédente plainte du BNVCA contre la vente de brassard nazi et d’étoiles jaunes sur le site Le Bon Coin- « la loi française n’interdit pas la vente d’objets nazis ».

L’article R.6451 du Code pénal, que cite le journal punit en revanche le « port ou l’exhibition d’uniformes, insignes ou emblèmes rappelant ceux d’organisations ou de personnes responsables de crimes contre l’humanité« , sauf « pour les besoins d’un film, d’un spectacle ou d’une exposition comportant une évocation historique« .

Quoiqu’il en soit le timbre est toujours en vente ici.

Il s’agit d’un timbre « UKRAINE » Nazi d’Adolf HITLER WW2 militaria » vendu à partir de 1.99 euros. Le vendeur le présente comme « très rare ».

La photo de profil de son compte, qui propose d’autres objets à thème nazi (médailles, pièces…), montre le portrait d’un officier nazi en noir et blanc. Il est même précisé de ce « bon vendeur » qu’il bénéficie de « 100 % d’évaluations positives ». La marchandise arrive à l’heure.

Le site renvoie vers d’autres lots de timbres à thème nazi.

« Nous demandons à Ebay de retirer immédiatement cet objet de la vente, explique le BNVCA qui déclare porter plainte, et saisissons le ministre de l’Intérieur afin qu’il prenne toutes les mesures administratives et pénales pour faire interdire ce site ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...