Rechercher

Un vol retardé pendant cinq heures à l’aéroport Ben Gurion

Les passagers de ce vol à destination de la Roumanie ont invectivé Wizz-Air après l'annonce que leurs bagages allaient rester derrière eux ; un homme a demandé à fumer de l'herbe

Un vol de Wizz Air au décollage de l'aéroport international Ben-Gurion, le 3 septembre 2014. (Crédit : Moshe Shai/Flash 90)
Un vol de Wizz Air au décollage de l'aéroport international Ben-Gurion, le 3 septembre 2014. (Crédit : Moshe Shai/Flash 90)

Un vol décollant de Tel Aviv et à destination de la Roumanie aurait eu un retard de cinq heures en raison d’incidents liés aux bagages des passagers et d’un voyageur ayant fait part de sa volonté de fumer un joint d’herbe.

Cet avion du transporteur Wizz Air qui devait accueillir approximativement 250 passagers était sur le point de décoller quand les voyageurs ont appris que leurs bagages n’avaient pas été embarqués dans la soute et qu’il leur serait donc impossible de les récupérer à leur arrivée.

Les passagers ont alors refusé de s’asseoir sur leurs sièges et l’un d’entre eux a déclaré vouloir fumer une cigarette, ce qui a amené le pilote à appeler la police, a raconté la Douzième chaîne.

« Les personnels de bord étaient impuissants et le pilote ne voulait pas décoller pour des raisons de sécurité », a commenté un témoin de la scène qui n’a pas été identifié, des propos repris par la Douzième chaîne. « Une dispute a éclaté entre les passagers et ça a manqué de dégénérer en affrontement violent ».

Lorsque la police est arrivée, les passagers, furieux, ont pris la défense de l’homme qui voulait fumer.

Une vidéo de l’incident qui a été diffusée par la Douzième chaîne montre deux agents en uniforme en train de parler à un passager de l’avion – apparemment celui qui voulait fumer une cigarette – et qui se tient debout. D’autres voyageurs interviennent, disant au premier de ne pas se lever parce que cela pourrait « l’impliquer davantage » dans une altercation.

L’un des voyageurs somme alors aux agents présents de « dire au pilote d’aller se faire voir. Il se prend pour qui ? »

Le fumeur riposte : « Je veux fumer une cigarette… ça fait quatre heures que je suis là, je vais fumer une cigarette ! Je fume de l’herbe ! Je suis malade, j’ai le droit de fumer de l’herbe, j’ai une autorisation ! »

« Faites venir Yasam, » ajoute-t-il ensuite en référence à l’unité anti-émeute de la police israélienne. « Faites venir qui vous voulez ».

Les agents semblent, pour leur part, conserver leur calme tout au long de l’incident.

La police n’a procédé à aucune mise en détention et elle n’a fait descendre aucun passager de l’avion, se contentant de quitter l’appareil après avoir interrogé les voyageurs, a dit un témoin de la scène.

« Après n’avoir rien trouvé, la police est partie et le vol a décollé quand le pilote en est arrivé à la conclusion qu’il pouvait le faire en toute sécurité », a poursuivi le témoin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...