Une application d’animation israélo-suédoise remporte l’Apple Design Awards
Rechercher

Une application d’animation israélo-suédoise remporte l’Apple Design Awards

L'application Looom propose une version simplifiée de l'animation, qui s'apparente à la conception d'un flip book

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Looom est l’une des huit applications récemment reconnues lors des derniers Apple Design Awards. Il s’agit d’une application d’animation créée par l’Israélien Eran Hilleli et son partenaire suédois, Finn Ericson.

« Nous avons été très surpris qu’Apple l’ait remarqué si rapidement », a réagi Eran Hilleli, qui a lancé l’application le 29 février 2020. « Nous ne leur avons pas envoyée. »

Il explique que Looom permet à n’importe qui de s’essayer à l’animation, étant donné qu’il s’agit généralement d’un art qui requiert beaucoup d’expérience. L’application aborde l’animation d’une manière plus simpliste que les programmes d’animation généralement compliqués, quelque chose qui ressemble plus au jouet l’écran magique ou à la visionneuse 3D View Master, indique-t-il.

Les deux partenaires adorent la simplicité de ces jouets, rapporte Eran Hilleli, un animateur qui donne également des conférences à l’Académie des arts et du design Bezalel de Jérusalem.

Eran Hilleli, l’un des deux membres de l’équipe d’animation à l’origine de l’appli Looom (Autorisation : Eran Hilleli)

« Tout le monde peut les toucher, ils plaisent aux enfants et aux adultes », commente-t-il. « C’étaient nos piliers. Vous ne pouvez pas tout faire avec Looom, mais elle s’utilise simplement, assis sur son canapé ».

« On apprend beaucoup sur l’animation avec les flip books, mais quand on veut vraiment le faire, c’est beaucoup plus difficile », indique-t-il. « Looom n’est pas compliqué, mais elle est très différente et les gens la comprennent intuitivement. Les gens n’en ont pas peur ».

Eran Hilleli et Finn Ericson partagent un goût pour le design visuel, codé et audio et ont commencé à travailler sur Looom il y a un an et demi. Ils ont choisi le nom de l’application pour faire référence au métier à tisser (loom en anglais), et à la technique d’animation connue sous le nom de boucles de tissage.

Finn Ericson, le partenaire d’Eran Hillel dans la création de l’appli Looom (Autorisation : Finn Ericson)

Ils ont pensé à leurs amis animateurs et à leurs filles – l’aînée d’Eran Hilleli a quatre ans, et celles de Finn Ericson huit et quatre ans – en concevant l’application, sur laquelle ils ont travaillé la nuit et le week-end, lorsqu’ils n’étaient pas au travail ou en famille.

« Nous voulions des choses que les animateurs apprécieraient, quelque chose de vraiment simple et ludique, mais pas un jeu », commente le concepteur israélien. « Cela vous permet d’entrer dans un mode de création insouciant ».

Pour l’instant, les deux hommes poursuivent leur travail, mettant à jour Looom lorsque nécessaire.

« C’est un énorme accomplissement, mais notre style est de prendre les choses de manière organique et de ne pas trop se réjouir », explique Eran Hilleli. « Et maintenant, nous avons une connexion chez Apple. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...