Une assistante de Corbyn travaille au Parlement malgré le refus de la sécurité
Rechercher

Une assistante de Corbyn travaille au Parlement malgré le refus de la sécurité

Iram Awan, dont la demande de laissez-passer a été refusée à cause de ses activités, entre régulièrement grâce au personnel travailliste, en tant que visiteur, selon un rapport

Le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn quitte la tribune après un discours à la Queens University de Belfast, en Irlande du nord, le 24 mai 2018 (Crédit : Jeff J. Mitchell/Getty Images via JTA)
Le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn quitte la tribune après un discours à la Queens University de Belfast, en Irlande du nord, le 24 mai 2018 (Crédit : Jeff J. Mitchell/Getty Images via JTA)

Une des principales collaboratrices du dirigeant travailliste britannique Jeremy Corbyn s’est vu refuser l’autorisation de travailler au Parlement pour des raisons de sécurité, mais elle y a quand même travaillé régulièrement, entrant avec l’aide d’autres membres du personnel, a rapporté mercredi l’édition britannique du Huffington Post.

La secrétaire particulière de Corbyn, Iram Awan, a été embauchée à la fin de l’année 2017 mais s’est vu refuser l’habilitation en raison des inquiétudes des services de sécurité concernant ses relations, selon ce rapport. Il n’y avait aucun détail sur l’identité de ces relations ou sur la façon dont elles pouvaient menacer la sécurité.

Malgré cela, Awan travaille régulièrement à la Chambre des communes, selon le rapport, où d’autres membres du parti travailliste la retrouvent régulièrement à l’entrée et lui font passer la sécurité, apparemment en tant que visiteur. Le rapport indique que cette pratique est observée depuis neuf mois.

« Les laissez-passer des visiteurs sont réservés exclusivement aux visiteurs », a déclaré un porte-parole du Parlement sur le site d’information. « Ils ne peuvent pas être utilisés pour effectuer des travaux dans le domaine parlementaire. Bien que nous ne soyons pas habilités à commenter des cas spécifiques, toute violation présumée des règles sur les laissez-passer fera l’objet d’une enquête par les autorités de la Chambre. »

Le rapport indique que l’on sait peu de choses sur Awan, mais note qu’elle a fait un don à Helping Households Under Great Stress, une organisation qui a pour but « de fournir un soutien financier, psychologique et pratique aux ménages musulmans affectés par les lois, politiques et procédures liées au contre-terrorisme, à la sécurité nationale et à l’extrémisme au Royaume-Uni et ailleurs ».

Corbyn a lui-même fait l’objet d’un examen minutieux concernant ses relations. Ces derniers mois, des photos et des vidéos de Corbyn et d’autres responsables travaillistes ont fait état de commentaires antisémites et violemment hostiles à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...