Une cellule du Hamas de Jérusalem Est projetait d’assassiner Netanyahu
Rechercher

Une cellule du Hamas de Jérusalem Est projetait d’assassiner Netanyahu

Hazem Ziad Amran Sandouqa, 22 ans, et Fahdi Daoud Muhammad Abu Qaian, 19 ans, inculpés pour avoir aide des membres du groupe terroriste basé à Gaza

Les services de sécurité du Shin Bet ont publié des photos du laboratoire qui aurait été utilisé par les agents du Hamas pour créer des explosifs pour des attaques suicides ou à la voiture piégée. Cisjordanie, le 23 décembre 2015. (Crédit : autorisation)
Les services de sécurité du Shin Bet ont publié des photos du laboratoire qui aurait été utilisé par les agents du Hamas pour créer des explosifs pour des attaques suicides ou à la voiture piégée. Cisjordanie, le 23 décembre 2015. (Crédit : autorisation)

Le bureau des procureurs du district de Jérusalem a inculpé avec la cour du district de la ville vendredi deux Arabes israéliens, résidents de Jérusalem est, qui prévoyait d’assassiner le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Selon l’inculpation, Hazem Ziad Amran Sandouqa, un résident de 22 ans de la Vieille Ville de Jérusalem, et Fahdi Daoud Muhammad Abu Qaian, un bédouin israélien de 19 ans originaire du Néguev, prévoyaient, avec l’activiste du Hamas Ahmad Jamal Mousa Azzam, de placer des explosifs au Payis Arena de Jérusalem au moment où Netanyahu devait s’y exprimer, selon Ynet.

L’acte d’inculpation a affirmé que les trois hommes prévoyaient de placer les explosifs sous la scène sur laquelle Netanyahu aurait été présent, mais n’ont jamais sélectionné de date finale pour l’opération.

L’acte d’inculpation a ajouté que les activistes du Hamas ont loué un appartement dans le quartier Abu Dis de Jérusalem est et ont acheté des matériaux explosifs personnellement ainsi qu’avec l’aide de Sandouqa, selon la Deuxième chaîne.

Azzam, originaire de Qalqilya en Cisjordanie, a été arrêté le mois dernier après que le Shin Bet a mis à jour une large cellule terroriste du Hamas qui prévoyait de mener des attentats suicides et d’autres attaques terroristes en Israël.

Le Shin Bet, aux côtés de l’armée et de la police israéliennes, a jusqu’à maintenant arrêté 25 agents du Hamas, dont la majorité étudiait à l’université al-Quds, à Abu Dis, et qui, suspectent-ils, préparaient des attaques contre des cibles israéliennes, a déclaré l’agence de sécurité intérieure dans un communiqué. La cellule était contrôlée par les dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza.

Sandouqa, a ajouté l’acte d’inculpation, a obtenu des douzaines de kilogrammes de produits chimiques afin d’assembler des engins explosifs, puis a transféré le matériel à Azzam.

Les principaux activistes du Hamas arrêtés par le Shin Bet pour des suspicions de planification d'attentats suicides et autres attaques terroristes en Israël et en Cisjordanie. (Crédit : autorisation)
Les principaux activistes du Hamas arrêtés par le Shin Bet pour des suspicions de planification d’attentats suicides et autres attaques terroristes en Israël et en Cisjordanie. (Crédit : autorisation)

Abu Qaian, qui est marqué dans l’acte d’inculpation comme soutien du groupe terroriste Etat islamique, a été accusé de prévoir de transférer des armes en Israël et en Cisjordanie afin de mener des attaques contre des civils israéliens.

Les deux hommes, avec Azzam, prévoyaient aussi de mener une large attaque à Jérusalem plus tôt ce mois-ci, selon l’acte d’inculpation.

L’acte d’inculpation a également noté qu’Azzam se servait d’un laboratoire de fortune à Abu Dis, qui a été utilisé pour créer les explosifs nécessaires aux attaques.

Azzam a été recruté par des agents du Hamas depuis la bande de Gaza pour monter une cellule terroriste en Cisjordanie. L’homme de 24 ans est resté en contact constant avec ses superviseurs dans la bande, selon le Shin Bet.

Le Hamas a appris à Azzam, étudiant de l’université Abu Dis dont les campus sont à Jérusalem est et al-Birah, comment créer des ceintures et des vestes à explosifs, ainsi qu’à improviser des engins explosifs qui pourraient être utilisés contre des civils et des forces de sécurité.

Une fois devenu un membre du Hamas, Azzam a recruté d’autres étudiants de son université qui l’ont aidé dans tous les aspects de la cellule, de la location d’appartements pour servir de laboratoires à l’achat de réactifs chimiques et du matériel nécessaire à la création des explosifs, ainsi qu’en se portant volontaire pur agir comme kamikazes dans les attaques prévues, selon le Shin Bet.

Pendant l’interrogatoire d’Abu Qaian, il a révélé aux officiers qu’il avait accepté en octobre la demande d’Azzam de soit mener une attaque suicide avec une veste explosive, soit de conduire une voiture chargée d’explosifs contre une cible israélienne.

En plus de la cellule terroriste Abu Dis, le Shin Bet a aussi arrêté un groupe basé à Bethléem qui était également associé avec Azzam. Certains de ses membres venaient aussi de l’université Abu Dis, et ont été recrutés afin de servir de kamikazes, selon l’agence.

Issa Nasser Issa Shoka, un étudiant de 19 ans de l’université Abu Dis, a accepté de mener une attaque suicide et également d’aider Azzam à transférer de l’argent entre la Cisjordanie et Gaza.

Shoka était l’un des dirigeants de la cellule de Bethléem, il a recruté Muhammad Waleed Ahmad Sarhkhan, 20 ans, ainsi que Muhammad Na’im Issa Ali, 19 ans, pour mener des attaques suicides et d’autres types d’attaques, selon le Shin Bet.

« La vague prévue d’attaques terroristes prouve que le Hamas, mené par sa branche militaire, s’est retiré de la terrible détresse de la population de la bande [de Gaza] », a ajouté l’agence.

Avi Issacharoff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...