Une députée égyptienne appelle à révoquer l’accord de paix « honteux » avec Israël
Rechercher

Une députée égyptienne appelle à révoquer l’accord de paix « honteux » avec Israël

Nashwa Al-Dib a accusé les Israéliens de "sucer le sang des enfants", et affirme que les Égyptiens "doivent apprendre que 'l'entité sioniste' est notre ennemi numéro un"

La députée égyptienne Nawshi al-Dabi, à la télévision égyptienne, le 3 janvier 2018. (Crédit : capture d'écran MEMRI)
La députée égyptienne Nawshi al-Dabi, à la télévision égyptienne, le 3 janvier 2018. (Crédit : capture d'écran MEMRI)

Une députée égyptienne a appelé son pays à révoquer le traité de paix « honteux » conclu avec Israël, et a accusé les Israéliens de « sucer le sang des enfants ».

« Nous ne guérirons jamais, à moins d’abolir cet accord honteux », a déclaré Nashwa Al-Dib, dans un débat télévisé le mois dernier, selon une traduction proposée lundi par MEMRI.

« Nous le demandons depuis bien trop longtemps. Tous les Égyptiens et les Arabes s’opposent à l’entité sioniste », a-t-elle ajouté.

Al-Dib a souligné que les enfants égyptiens doivent apprendre que « notre ennemi numéro un est l’entité sioniste ».

« Nos manuels scolaires doivent à nouveau parler de ‘l’entité sioniste’, et non pas de ‘l’État hébreu’, et ainsi de suite », a-t-elle soutenu.

« Il faut que ces termes soient employés pour enseigner à nos enfants que c’est une entité qui spolie la terre, l’honneur, les lieux saints, et les ressources, et qu’ils sucent le sang des enfants. »

Elle a également accusé Israël de « tuer nos martyrs, nos enfants, notre jeunesse et nos mères depuis de nombreuses années ».

Farida Shoubash, autre invitee sur le plateau a déclaré que, comme les Croisés, Israël est appelé à disparaître du Moyen Orient.

« Israël est voué à la perdition. C’est clair comme le jour », a-t-elle dit.

« Nous sommes 300 millions d’Arabes. Ne pouvons-nous pas gérer 15 millions de Juifs ? », a-t-elle ajouté, évoquant l’estimation de la population juive mondiale.

Depuis que les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1978, après des années d’hostilité et de guerres, les liens entre Israël et l’Égypte sont courtois mais frileux.

Ces dernières années, les pays ont bénéficié d’une coopération plus étroite en matière de sécurité et de renseignement, et partagent leur hostilité à l’égard des groupes terroristes islamistes et d’autres préoccupations régionales.

Cependant, dans la sphère publique, ces relations restent compliquées, et Israël reste très impopulaire au sein de l’opinion publique égyptienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...