Une église vandalisée dans le nord d’Israël
Rechercher

Une église vandalisée dans le nord d’Israël

Les responsables de l'église penchent davantage en faveur de l'hypothèse d'un vol ; des icônes endommagées et des calices volés

L'église du mont Tabor vandalisée le 25 octobre 2016 (Crédit : autorisation)
L'église du mont Tabor vandalisée le 25 octobre 2016 (Crédit : autorisation)

Une église dans le nord d’Israël, bâtie à l’endroit où s’est produite la transfiguration de Jésus selon la tradition chrétienne, a été vandalisée, des icônes ayant été endommagées et des calices volés, a indiqué mardi un responsable du lieu saint.

Les responsables de l’église penchent davantage en faveur de l’hypothèse d’un vol que d’une action de juifs extrémistes, accusés dans le passé d’actes de vandalisme sur des sites chrétiens en Israël, a indiqué Wadie Abou Nassar, un porte-parole des évêques en Terre sainte.

Ce dernier n’était pas en mesure de préciser combien de calices avaient été volés dans la basilique de la Transfiguration ou combien d’argent avait été dérobé de la boîte de donations.

Du pain destiné à la communion a été jeté par terre.

Les murs de l’église n’ont toutefois pas été entachés de graffitis comme souvent après des actes de vandalisme d’extrémistes juifs, a ajouté M. Abou Nassar. La police a ouvert une enquête.

Cette église située sur le mont Tabor en Galilée est populaire auprès des touristes et des pèlerins.

Du pain destiné à la communion jeté dans l'église du mont Tabor après un acte de vandalisme, le 25 octobre 2016 (Crédit : autorisation)
Du pain destiné à la communion jeté dans l’église du mont Tabor après un acte de vandalisme, le 25 octobre 2016 (Crédit : autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...