Une lettre du Titanic d’une victime de la Shoah mise en vente
Rechercher

Une lettre du Titanic d’une victime de la Shoah mise en vente

Le message de Paul Danby à sa femme, qui serait le premier du navire, a été envoyé pendant qu’il visitait le paquebot le jour de son départ en 1912

A gauche : La lettre envoyée par Paul Danby, juif allemand, depuis le Titanic. En haut à droite : Danby et son épouse Rose, qui ont tous deux péris dans l'Holocauste. En bas à droite : Adolphe Saalfeld, l'oncle de Danby, qui a survécu au naufrage du luxueux paquebot. Les trois objets ont été mis aux enchères en avril 2016, 104 ans après le naufrage du navire dans l'Atlantique nord. (Crédit : autorisation de la maison de vente aux enchères Henry Aldridge and Son)
A gauche : La lettre envoyée par Paul Danby, juif allemand, depuis le Titanic. En haut à droite : Danby et son épouse Rose, qui ont tous deux péris dans l'Holocauste. En bas à droite : Adolphe Saalfeld, l'oncle de Danby, qui a survécu au naufrage du luxueux paquebot. Les trois objets ont été mis aux enchères en avril 2016, 104 ans après le naufrage du navire dans l'Atlantique nord. (Crédit : autorisation de la maison de vente aux enchères Henry Aldridge and Son)

Une lettre écrite depuis le luxueux paquebot du Titanic par un Juif allemand qui est mort pendant l’Holocauste est mise aux enchères ce mois-ci, et devrait se vendre autour de 15 000 livres (environ 18 600 euros).

Selon le Daily Mail, Paul Danby avait écrit la lettre en allemand à son épouse pendant qu’il visitait le navire de la White Star Line avec son oncle, un passager de première classe, le jour de son départ de Southampton, le 10 avril 1912.

Danby ne voyageait pas sur le paquebot, mais a profité du ticket de son oncle pour voir le bateau avant qu’il ne commence sa fatale traversée vers les Etats-Unis.

« Nous sommes les premiers qui écrivons une lettre depuis le navire, il est merveilleusement aménagé », a écrit Danby en allemand à Rose, son épouse à Manchester. « Oncle a une très grande cabine près d’un salon avec un sofa et un ventilateur électrique. Je te raconterai tout en détails plus tard. Je t’embrasse tendrement. Ton Paul, très amoureux. Baiser de mon oncle. »

Le Titanic, le jour de son départ de Southampton, en Angleterre, le 10 avril 1912. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le Titanic, le jour de son départ de Southampton, en Angleterre, le 10 avril 1912. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le navire « insubmersible » a percuté un iceberg quatre jours après son départ, sombrant dans l’Atlantique nord et entraînant la mort de plus de 1 500 personnes. L’oncle de Danby, le parfumeur londonien Adolphe Saalfeld, a survécu.

Le sac en cuir de Saalfeld, qui contenait des douzaines de fioles d’huiles essentielles, a été retrouvé dans l’épave du navire en 1985. Saalfeld ne s’est jamais remis de la tragédie du naufrage, affirme la maison de vente aux enchères dans sa présentation de la vente.

Danby a plus tard été emprisonné en Angleterre pendant la Première Guerre Mondiale, car il était Allemand. Après la guerre, la famille a emménagé aux Pays-Bas, où Danby, son épouse et sa mère ont été arrêtés par les nazis après leur invasion du pays, et ont péri au camp de la mort de Sobibor, en Pologne.

Les deux filles de Danby ont survécu à l’Holocauste. Après la guerre, Margaret a vécu à Amsterdam, et Ellen a emménagé au Canada. Margaret a gardé la lettre envoyée par son père depuis le Titanic, et l’a donnée à sa sœur, à présent âgée de 95 ans, après sa mort.

Les enfants d’Ellen ont à présent décidé de vendre la lettre via une maison d’enchères à Wiltshire, dans le sud de l’Angleterre.

« Le lettre est exceptionnelle pour plusieurs raisons, mais principalement en raison de l’auteur écrivant qu’il s’agit de la première envoyée depuis le navire », a déclaré le commissaire-priseur Andrew Aldridge, selon le Mail.

« C’est une photographie poignante quand vous pensez à ce qui allait arriver [à la famille] dans le futur. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...