Rechercher

Une passante gravement blessée lors d’une manifestation ultra-orthodoxe à Jérusalem

Des manifestants haredi ont affronté la police suite à l’arrestation d'un homme suspecté d'avoir mis le feu à un magasin de téléphones portables

Illustration : Des Juifs ultra-orthodoxes se heurtant à la police pour protester contre les travaux d'une nouvelle ligne de tramway, rue Bar Ilan à Jérusalem, le 24 août 2021. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Illustration : Des Juifs ultra-orthodoxes se heurtant à la police pour protester contre les travaux d'une nouvelle ligne de tramway, rue Bar Ilan à Jérusalem, le 24 août 2021. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Une femme a été blessée jeudi soir à Jérusalem lors d’une manifestation de centaines d’extrémistes ultra-orthodoxes.

La femme, âgée de 40 ans, passait près de la manifestation lorsqu’elle a été heurtée par une poubelle jetée par les manifestants.

Elle a été légèrement blessée et transportée à l’hôpital, mais au cours de la nuit, son état s’est détérioré et était considérée, au matin, dans un état grave, a rapporté Ynet.

La police a ouvert une enquête.

Des premières échauffourées dans le quartier Mea Shearim de la capitale ont éclaté en réponse à l’arrestation d’un homme soupçonné d’avoir incendié un magasin de téléphones portables il y a plusieurs mois. Les magasins de téléphonie mobile sont parfois pris pour cible par des extrémistes religieux parce qu’ils ne respectent pas les mesures qui restreignent l’utilisation de ces appareils.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés des heures durant dans la nuit de jeudi à vendredi. Ils ont bloqué des routes, incendié un feu de signalisation et des poubelles, et lancé des pierres sur la police.

Les pompiers ont éteint les incendies, mais l’une des poubelles a heurté la femme, causant les blessures. On ignore si la poubelle était en feu lorsqu’elle l’a touchée.

Les manifestants ont crié sur des policiers et des agents de la police des frontières, les traitant de « nazis, meurtriers, terroristes », a rapporté le site d’information Walla.

« Ben Gvir va mettre de l’ordre ici », ont-ils clamé, en référence au présumé nouveau ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, du parti d’extrême-droite Otzma Yehudit.

La police a arrêté au moins deux personnes pour trouble à l’ordre public et déclenchement d’incendie. Les suspects ont été emmenés dans un poste de police pour être interrogés.

Après le début des manifestations à Jérusalem, des manifestations distinctes ont éclaté à Beit Shemesh, une ville ultra-orthodoxe située à l’extérieur de Tel Aviv.

Les manifestations de Beit Shemesh ont eu lieu en réponse à l’arrestation de deux résidents il y a quelques jours pour vandalisme présumé sur des biens publics.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.