Une pétition pour immortaliser le ‘Schindler britannique’ par un timbre
Rechercher

Une pétition pour immortaliser le ‘Schindler britannique’ par un timbre

Des organisations juives soutiennent cette initiative d'hommage à Sir Nicholas Winton, qui a sauvé de nombreux enfants juifs

Sir Nicholas Winton accompagné de quelques enfants sauvés (Crédit : Menemsha Films)
Sir Nicholas Winton accompagné de quelques enfants sauvés (Crédit : Menemsha Films)

Une campagne pour immortaliser Sir Nicholas Winton, connu comme le « Schindler britannique, » sur un timbre du Royaume-Uni a déjà recueilli plus de 86 000 signatures dans une pétition en ligne.

Winton était un agent de change de 29 ans quand il est arrivé à Prague en décembre 1938. Il avait l’intention de partir en vacances de ski en Suisse, mais a changé ses plans lorsqu’il a entendu parler de la crise des réfugiés en Tchécoslovaquie, qui venait d’être occupée par les nazis.

Au cours des neuf mois suivants, il a organisé huit trains qui ont transporté des enfants, la grande majorité d’entre eux, étaient juifs, depuis la Tchécoslovaquie vers la Grande-Bretagne.

La campagne de timbre a été lancée il y a une semaine par le site web britannique JewishNews , et est soutenue, selon le site, par la Fondation pour l’éducation de la Shoah, l’Association des réfugiés juifs et Sir Mick Davis, qui a présidé la Commission de la Shoah de David Cameron. La pétition a un objectif de 150 000 signatures.

« Il a été à juste titre honoré de son vivant, y compris par la Reine qui l’a élevé au titre de Chevalier et une statue dans sa ville natale, » dit la pétition de Change.org, qui ce vendredi matin a déjà recueilli 86 151 signatures.

« Mais son nom et la leçon qu’une seule personne peut faire la différence, même face au mal absolu, doivent être perpetués. L’honneur rare d’un timbre de la poste britannique permettrait d’atteindre ce but, tout en étant en même temps un hommage à Sir Nicholas ».

Sir Nicholas est décédé à l’hôpital de Slough le 1er juillet, à l’âge de 106 ans.

Parmi les signataires, figurent le grand rabbin de la Grande-Bretagne Ephraim Mervis, et des parlementaires, dont l’ancien ministre conservateur Eric Pickles et Gisela Stuart du Parti travailliste.

L’héroïsme de Winton est passé inaperçu jusqu’à ce que dans les années 1980, sa femme ait trouvé des preuves des sauvetages. La découverte a conduit à une rencontre avec certains des enfants et à un documentaire. Winton a reçu de nombreux honneurs dans ses dernières années, y compris le titre de chevalier.

L’an dernier, le gouvernement tchèque l’a invité à Prague dans un avion militaire pour recevoir la plus haute distinction du pays.

Le surmnom de « Schindler » fait référence à l’industriel allemand Oskar Schindler, qui a sauvé environ 1 200 Juifs pendant la Shoah et dont l’histoire a été relatée dans un film primé aux Oscars, « La Liste de Schindler ».

La poste britannique a dit dans une réponse à la pétition que Winton « est un candidat digne», mais qu’il y a un long processus d’approbation et « étant donnés les délais avec lesquels nous travaillons, il est peu probable qu’il figure sur un timbre en 2016, mais soyez assurés que son nom sera examiné pour une émission de timbres ultérieure ».

Tous les sujets de timbres passent par plusieurs commisions et doivent être approuvés par la reine, selon la poste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...